Sons of Philadelphia, Jérémie Guez

Avec Sons of Philadelphia, son deuxième long-métrage, Jérémie Guez filme les quartiers populaires de la ville et ses gangs mais en prenant soin de rester dans la nuance. Les relations humaines priment ici sur le sang et l'action, ce qui prouve qu'un bon thriller ne repose pas que sur les balles.

Judas and the Black Messiah, Shaka King

Shaka King retrace avec ce deuxième long-métrage le parcours de William O’Neal, son entrée et son évolution sinueuse au sein des Black Panthers, micro chevillé à la poitrine, mort chevillée à l’âme. Ce voleur de voitures pris sur le fait est envoyé comme indic par le FBI, chargé d’observer et de dénoncer, de rédiger des …

Lire la suite de Judas and the Black Messiah, Shaka King

Palm Springs, Max Barbakow

Sans être d’une originalité renversante, Palm Springs est une comédie romantique d’un loufoque oscillant entre convenu et amusant. Nyles – un Andy Samberg naïf et spontané qui flirte avec l’archétype de l’anti-héros décalé – est condamné à revivre encore et toujours la même journée, à l’image de Bill Murray dans Un jour sans fin. Enfin, …

Lire la suite de Palm Springs, Max Barbakow

The Dig, Simon Stone

The Dig, mélodrame historique réalisé par Simon Stone, revient sur l’histoire des vestiges d’un navire extraits de terre à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale, et raconte le destin de ceux qui ont gravité autour de ce trésor archéologique lors des fouilles de la chambre funéraire. 1939, Suffolk, à l’Est de l’Angleterre. Une riche veuve, …

Lire la suite de The Dig, Simon Stone

Les sept de Chicago, Aaron Sorkin

Les sept de Chicago se construit lentement, au fur et à mesure que les plans se succèdent. Avec ce long­-métrage, Aaron Sorkin revient sur un procès mythique de l’histoire des États-Unis, tout aussi révoltant que celui qui s’ouvrit contre les Central Park Five dont il est question dans la série When They See Us (Dans …

Lire la suite de Les sept de Chicago, Aaron Sorkin

Malcolm & Marie, Sam Levinson

Le noir et blanc choisi par Sam Levinson pare les traits de Zendaya d’ombres et de doute, de douleur et de fébrilité. Malcolm & Marie est avant tout un écrin que le réalisateur de la série Euphoria offre à son actrice fétiche, à sa muse – après tout, c’est elle qui l’a contacté pour lui demander …

Lire la suite de Malcolm & Marie, Sam Levinson

One Night in Miami, Regina King

Quasi huis-clos très théâtral, One Night in Miami... s’attarde sur une nuit bien particulière, celle durant laquelle Cassius Clay devient champion du monde de boxe, catégorie poids lourds – nous sommes le 25 février 1964, à Miami. Depuis quelques temps déjà, celui qui se baptisera Mohammed Ali est accompagné dans sa conversion à l’Islam par …

Lire la suite de One Night in Miami, Regina King

Pieces of a Woman, Kornél Mundruczó

Les phrases de ce film sont longues, s’étirent, courent sur plusieurs minutes comme des mots courraient sur plusieurs lignes : peu de points, de cuts. Le montage est discret, la caméra se meut lentement, tourne dans la pièce autour des protagonistes, puis se concentre sur les mains, les ongles vernis, la jugulaire qui pulse, les doigts …

Lire la suite de Pieces of a Woman, Kornél Mundruczó

Uncle Frank, Alan Ball

Cette fois, point d’Ohio pour décor mais toujours ces montagnes Appalaches en arrière-plan : l’intrigue se déroule en Caroline du Nord en 1974, dans une famille conservatrice et représentative de cette Amérique profonde qui est décidément à l’honneur en ce moment. Betty est la benjamine du foyer, coincée entre ses cousines glamours mais contraintes de se …

Lire la suite de Uncle Frank, Alan Ball

The Singing Club, Peter Cattaneo

Privé de sortie en salles mais disponible sur Canal +, The Singing Club est le parfait film en cette période de Noël, optimiste et doux mais plus profond qu’une simple bluette. D’ailleurs, point de romance ici, simplement l’amour que se portent des couples déjà formés. Membres de l’armée, les hommes de ces dames sont régulièrement …

Lire la suite de The Singing Club, Peter Cattaneo

Hillbilly Elegy (Une ode américaine), Ron Howard

Une ode américaine – Hillbilly Elegy – ou un hommage à cette Amérique profonde des Appalaches, à ces familles de l’Ohio. Entre déterminisme et ascension sociale, ce long-métrage de Ron Howard disponible sur Netflix s’inspire de la biographie d’un avocat, J. D. Vance. Interprété par Gabriel Basso, le J. D. adulte étudie le droit à …

Lire la suite de Hillbilly Elegy (Une ode américaine), Ron Howard

Official Secrets, Gavin Hood

La sortie du film Official Secrets n’a pas eu le même retentissement que les secrets d’états au cœur du scénario… et pour cause : privée du grand écran, la réalisation a fait son entrée sur les services de VOD en janvier dernier et elle est sortie en DVD pendant le confinement. Elle vient tout juste d’être …

Lire la suite de Official Secrets, Gavin Hood

Sorry We Missed You, Ken Loach

Comme dans tous les Ken Loach, les ténèbres l’emportent. Sorry We Missed You, ou le triomphe du capitalisme, l’ubérisation, les petites gens broyées par la machine infernale. Ricky (Kris Hitchen, plombier pendant deux décennies), au début du long-métrage, s’engage dans une voie sans issue (toutes les voies sont toujours sans issues avec ce réalisateur) et …

Lire la suite de Sorry We Missed You, Ken Loach

Eva en août, Jonás Trueba

Eva en août a des accents rohmériens, la même indolence que Conte d’été – pèse sur lui la douce nonchalance du mois d’août. Jonás Trueba signe son cinquième long-métrage, cette fois issu d’une collaboration avec Itsaso Arana, également actrice principale de ce film. Elle lui permet d’enfin pénétrer un regard féminin, d’épouser une certaine sensibilité …

Lire la suite de Eva en août, Jonás Trueba

Papicha, Mounia Meddour

Papicha ou, en arabe algérien, le nom donné à une jeune fille coquette, « jolie, libérée » selon les propres mots de Mounia Meddour, la réalisatrice. Nedjma (Lyna Khoudri à la fois fragile et farouche) et ses amies sont en fac de droit. Elles vivent dans une cité U à Alger, dans les années 1990, soit pendant …

Lire la suite de Papicha, Mounia Meddour

Okja, Bong Joon Ho

Comme pour Parasite, Bong Joon Ho s’attaque à un sujet tabou et réalise un film entre comédie et drame, entre burlesque et horreur. Dans un futur proche, la Mirando Corporation, passée maîtresse dans l’art des OGM et des animaux créés en laboratoire, décide de concevoir une nouvelle espèce : les super-pigs, ou cochons géants. Pour se …

Lire la suite de Okja, Bong Joon Ho

Le cas Richard Jewell, Clint Eastwood

Si le personnage de Richard Jewell nous fait indéniablement compatir, sa passivité et son incapacité première à se mettre en colère contre les forces de l’ordre qu’il rêve de rejoindre sont rapidement sources d’agacement. Richard, dont on suit le parcours depuis un cabinet d’avocats où il rechargeait en Snickers les tiroirs de Watson Bryant, a …

Lire la suite de Le cas Richard Jewell, Clint Eastwood

Jojo Rabbit, Taika Waititi

Irrévérencieux à souhait, Jojo Rabbit retrace l’histoire d’un garçon de dix ans, Johannes Betzler (Roman Griffin Davis) qui a pour ami imaginaire Hitler (Taika Waititi lui-même). Jojo vit pendant la Seconde Guerre Mondiale, en Allemagne, et il se soumet donc aux épreuves imposées par les jeunesses hitlériennes, épreuves qui feront de lui un soldat digne …

Lire la suite de Jojo Rabbit, Taika Waititi

Scandale, Jay Roach

Au départ, il s’agit de trois femmes, trois blondes, plutôt jolies, plutôt bien faites, qui travaillent à Fox News. Deux sont présentatrices – l’une sur le déclin, l’autre à l’apogée de sa carrière, tandis que la troisième se contente de rêver de ce poste. À la tête de la chaîne, Roger Ailes (John Lithgow), un …

Lire la suite de Scandale, Jay Roach

1917, Sam Mendes

Monumental, flirtant entre film de guerre et épopée, Sam Mendes, qui voit 1917 comme le « film le plus enthousiasmant de sa carrière », nous emmène dans le Nord de la France, en avril de cette même année, aux côtés de Blake (Dean-Charles Chapman) et de Sco (George MacKay). Le général Erinmore leur confie une mission : ils …

Lire la suite de 1917, Sam Mendes

Quatre sœurs, quatre destins (Les filles du Docteur March, Greta Gerwig)

Ce film raconte une jolie histoire, interprétée par des acteurs jeunes, pleins de fougue et d’inspiration. Basée sur les écrits de Louisa May Alcott ainsi que sur le roman Little women (Les quatre filles du docteur March), la réalisation met en scène une famille, quatre sœurs et leur mère -leur père combattant avec l’armée unioniste …

Lire la suite de Quatre sœurs, quatre destins (Les filles du Docteur March, Greta Gerwig)

Des regrets et des balles (The Irishman, Martin Scorsese)

C’est toute une époque que Scorsese reconstruit avec cette fresque historique qui court des années cinquante à la fin du XXème avec quelques ellipses. La caméra suit Franck Sheeran (Robert De Niro), fils d’immigrés irlandais, de son entrée dans la pègre à sa mort. C’est un De Niro âgé, camouflé derrière des lunettes de soleil …

Lire la suite de Des regrets et des balles (The Irishman, Martin Scorsese)

L’histoire d’un désamour (Marriage Story, Noah Baumbach)

Des acteurs tour à tour tendres, bouleversés, exaspérés et hystériques. Une famille se sépare, un couple se déchire, avec pour principaux témoins leur avocat respectif et la famille de Nicole (Scarlett Johansson). Et le fils bien sûr, Henry. Le gamin est insupportable, gâté à l’excès et paraissant prêt à tout pour contrarier ses parents – …

Lire la suite de L’histoire d’un désamour (Marriage Story, Noah Baumbach)

Un amour coupable (Matthias et Maxime, Xavier Dolan)

Matt, Max, Sharrif, Brass, Frank et Rivette sont amis depuis toujours. Ils se connaissent par cœur, se taquinent sans cesse, se battent parfois, mais sont toujours proches les uns des autres. Sauf que Max a décidé de partir, partir à l’aventure loin de Montréal, partir loin de sa mère si dure à vivre qu’il aime …

Lire la suite de Un amour coupable (Matthias et Maxime, Xavier Dolan)

Rire, une malédiction (Joker, Todd Philips)

Arthur Fleck vit avec sa mère, Penny, dans les quartiers lugubres de Gotham City, ville sinistre s’il en est. Il est clown à ses heures perdues, et surtout, il souffre d’une maladie mentale lui provoquant des fous rires qu’il ne peut contrôler – même aux moments les plus inopportuns. Todd Phillips filme la descente aux …

Lire la suite de Rire, une malédiction (Joker, Todd Philips)

Lunaire et mélancolique (Un jour de pluie à New-York, Woody Allen)

Entre poésie, langueur et mélancolie, ce nouveau film de Woody Allen est un vibrant hymne à La Grosse Pomme et surtout à Manhattan. Gatsby (Timothée Chalamet) et sa petite amie, Ashleigh (Elle Fanning) se rendent à New-York pour que cette dernière puisse interviewer Rollie Pollard, éminente figure du cinéma intellectuel américain. Seulement voilà, les choses …

Lire la suite de Lunaire et mélancolique (Un jour de pluie à New-York, Woody Allen)

Les coulisses de Tinseltown (Once Upon a Time… in Hollywood, Quentin Tarantino)

Pour découvrir Tarantino, opter pour Once Upon a Time... in Hollywood n'est peut être pas judicieux. La violence tarde à faire son apparition et la réalisation peine à trouver son rythme. Tarantino recrée les rues de la Los Angeles d’août 1969, nous emporte dans l’intimité de Rick Dalton (Leonardo DiCaprio) et de Cliff Booth, son …

Lire la suite de Les coulisses de Tinseltown (Once Upon a Time… in Hollywood, Quentin Tarantino)

De l’esprit et du mordant (Les faussaires de Manhattan, Marielle Heller)

Les faussaires de Manhattan, ou un film étonnant, caustique et avec beaucoup d’esprit. Semblable à l’héroïne elle-même, Lee Israël, auteure ruinée qui, après avoir vendu une lettre que Katharine Hepburn lui avait adressé, réalise que ce marché pourrait s’avérer être une véritable mine d’or… Là voilà donc qui mêle ses talents de biographe à son …

Lire la suite de De l’esprit et du mordant (Les faussaires de Manhattan, Marielle Heller)

Trois accords et la vérité (Wild Rose, Tom Harper)

Rose-Lynn (Jessie Buckley) est écossaise (quel accent !) et elle est fan de country – qu’elle chante depuis toujours. À sa sortie de prison, elle retrouve ses deux enfants et sa mère (Julie Walters). Une amie de celle-ci lui cède sa place de femme de ménage chez Susannah, une riche expatriée anglaise qui a été …

Lire la suite de Trois accords et la vérité (Wild Rose, Tom Harper)

Un ballet macabre mais réussi (Anna, Luc Besson)

Anna ou un film qui mêle action, espionnage, stratégie et amour… Intéressant, bien mené, il nous emporte tout de suite à la suite d’Anna (Sasha Luss, mannequin russe, bonne actrice qui avait déjà joué sous la direction de Luc Besson dans Valérian), cette jolie espionne, féroce et prête à tout pour gagner sa liberté. Sans …

Lire la suite de Un ballet macabre mais réussi (Anna, Luc Besson)

L’ombre et la lumière (Nevada, Laure de Clermont-Tonerre)

Un véritable coup de cœur que ce film : chaque plan surpasse le précédent en finesse et en beauté. L’histoire, racontée tout en finesse, suit les traces de Roman Coleman (Matthias Schoenaerts, habitué aux rôles de détenus sensibles mais potentiellement colériques), un prisonnier sombre et mystérieux qui ne semble s’éveiller qu’au contact des chevaux sauvages …

Lire la suite de L’ombre et la lumière (Nevada, Laure de Clermont-Tonerre)

« Une comédie sans clowns, une tragédie sans méchants » (Parasite, Bong Joon Ho)

La famille de Ki-Taek vit dans un taudis en Corée du Sud, tous sont sans emploi. Il y a la fille, le fils, la mère et le père (Song Kang Ho, éminent acteur coréen). Il s’agit d’une famille plutôt normale, qui lutte pour vivre comme tant de personnes en Corée, comme tant de personnes partout …

Lire la suite de « Une comédie sans clowns, une tragédie sans méchants » (Parasite, Bong Joon Ho)

Désir, douleur et gloire (Douleur et gloire, Pedro Almodóvar)

Douleur et gloire signe le retour de Pedro Almodóvar à Cannes, après la sélection de son long-métrage précédent, Julieta (2016). Le réalisateur crée ici une quasi-reproduction de sa vie. Il faut tout de même noter que des événements ont été ajoutés, d'autres passés sous silence. Il a toujours nié, par exemple, tout sorte d'addiction à …

Lire la suite de Désir, douleur et gloire (Douleur et gloire, Pedro Almodóvar)