Les coulisses de Tinseltown (Once upon a time… in Hollywood, Quentin Tarantino)

Mon premier Tarantino… Je dois dire que je ne m’attendais pas du tout à ça. On m’avait dit « prépare-toi, de la violence, beaucoup de violence et du sang. ». On ne m’avait pas averti que les deux premières heures passeraient à un rythme d’escargot. Et pourtant. J’avoue que j’ai vraiment eu du mal à... Lire la Suite →

Publicités

De l’esprit et du mordant (Les faussaires de Manhattan, Marielle Heller)

Un film étonnant, caustique et avec beaucoup d’esprit. Un peu comme l’héroïne en fait, Lee Israël, auteure ruinée qui, après avoir vendu une lettre que Katharine Hepburn lui avait adressé, réalise que ce marché pourrait s’avérer être une véritable mine d’or… Là voilà donc qui mêle ses talents de biographe à son inventivité pour créer... Lire la Suite →

L’ombre et la lumière (Nevada, Laure de Clermont-Tonerre)

Un véritable coup de cœur. Je me suis régalée devant chaque plan de ce film. L’histoire, racontée tout en finesse, suit les traces de Roman Coleman (Matthias Schoenaerts, habitué aux rôles de détenus sensibles mais potentiellement colériques), un prisonnier sombre et mystérieux qui ne semble s’éveiller qu’au contact des chevaux sauvages et auprès d’un en... Lire la Suite →

Une romance historique (Cœurs ennemis, James Kent)

Une belle romance sur fond historique que Cœurs ennemis. L’époque post-seconde guerre mondiale est bien exploitée et on apprend pas mal de choses. Au départ, Cœurs ennemis était un roman (Dans la maison de l’autre). En premier lieu, Rhidian Brook pensait  réaliser un film davantage qu’un livre, mais les éditions Penguins l’ont convaincu de coucher cette... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑