Catégories
Critiques, cinéma français

Chambre 212, Christophe Honoré

Chambre 212 ou une réalisation fantaisiste et poétique, où plane comme une mélodie triste et aérienne, à l’image de la sonate en fa mineur de Scarlatti qui berce les scènes. Christophe Honoré crée une atmosphère romantique et étrange, partant de Chiara Mastroianni pour bâtir une réalisation légère ayant en son cœur le couple et le passage du temps.

Maria et Richard sont mariés depuis une vingtaine d’années et leur relation s’étiole sans que ni l’un ni l’autre ne prennent le temps de s’y appesantir vraiment. Et puis Richard aperçoit un message de l’un des multiples amants de Maria sur le portable de sa femme, prof de droit amoureuse de son métier – et de ses étudiants… Pour prendre du recul et réfléchir à l’avenir de leur amour, elle quitte l’appartement sur la pointe des pieds une fois Richard parti s’enfermer dans leur chambre, et se réfugie dans l’hôtel d’en face, au calme croit-elle. Là, elle est visitée par la version jeune de Richard, puis par celle qui hanta son adolescence et qu’il quitta pour l’épouser elle, puis par sa mère, et par sa volonté. Un véritable défilé débute dans cette chambre 212 – 212 comme l’article du code civil établissant respect et fidélité éternels entre les deux époux. Les dialogues ont quelque chose d’irréel, à la fois intellectuels, éthérés et construits autour d’interrogations concrètes. Comme dans un rêve, les interactions semblent faites d’une autre matière que le réel, empruntant presque un peu à la fantaisie des films de Gondry.

Le scénario est fantasque et malin et les acteurs le sont tout autant. Se succèdent à l’écran un Benjamin Biolay très doué pour interpréter un homme désabusé par l’âge et presque un peu dépressif, une Camille Cottin éperdue et séductrice, un Vincent Lacoste à la fois idéaliste et cynique, presque indifférent, et enfin une Chiara Mastroianni qui brille par son jeu – investi mais distant, comme son personnage. Cela lui valut d’ailleurs le prix d’interprétation féminine à Cannes en 2019. Comme dans une sorte de conte conjugal, Maria est invitée à réfléchir à sa vie sans vraiment pouvoir le faire de son propre chef, enveloppée des échos de ses amours et désirs passés. La première partie de ce presque huis-clos reste amarrée à la réalité par des fils ténus mais ceux-ci sont proches de se rompre alors que la nuit avance, le songe et les souvenirs menaçant d’estomper le présent…

Christophe Honoré se confiait sur cette magie réaliste auprès d’Allociné : « La fiction, je l’entends ici au sens de l’enchantement. Je me suis laissé entraîner par elle dans une danse de pas oubliés, charmé par ses sortilèges. Et peu à peu, il m’est apparu que ce n’était pas rien de revendiquer aujourd’hui les outils précieux du jeu, de la métaphore, de privilégier la magie des coulisses, de l’artifice, dans le travail qui vise à faire advenir la vie au cœur d’un film ».

La bande-annonce ici

Ils en parlent aussi : Culture aux trousses, Bain de mots, Larroseurarrose, Cinéphile 44, Lilylit, Artémis, Le cinéma avec un grand A, Boulevard du cinéma, Newstrum, Le tour d’écran, La pause cinéphile

10 réponses sur « Chambre 212, Christophe Honoré »

il m’a plu, ce n’est pas l’enthousiasme débordant mais j’ai passé un bon moment.
Benjamin Biolay est très bon, Vincent Lacoste me hérisse un ‘pas que dans ce film)
j’ai aimé les prestations de Chiara Mastroiani et de Camille Cottin que j’apprécie de plus en plus 🙂

Aimé par 1 personne

J’aime beaucoup Camille Cottin, et Vincent Lacoste a toute mon admiration depuis que je l’ai vu dans Amanda (avant j’étais comme toi).
Oui, sans être un coup de cœur, c’est une réalisation légère et pétillante qui a quand même une certaine profondeur 🙂

Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s