Casa Triton, Kjell Westö

Avec Casa Triton, Kjell Westö confirme son talent de conteur. En mêlant le « monde d’après » à la musique, il signe un roman à la fois visuel et sonore qui prend en compte la lente déchéance de la Terre mais qui est avant tout un hommage à la musique – classique et populaire. Brander est un …

Lire la suite de Casa Triton, Kjell Westö

La maison des Hollandais, Ann Patchett

Comme dans Orange amère, Ann Patchett joue avec la temporalité, instaure un dialogue entre passé et présent. Le narrateur, Danny, a grandi dans une maison majestueuse d’Elkins Park, entouré des deux domestiques qu’il adorait, de sa sœur et de son père. Sa mère a disparu alors qu’il était encore petit, évaporée loin de cette demeure, …

Lire la suite de La maison des Hollandais, Ann Patchett

Uncle Frank, Alan Ball

Cette fois, point d’Ohio pour décor mais toujours ces montagnes Appalaches en arrière-plan : l’intrigue se déroule en Caroline du Nord en 1974, dans une famille conservatrice et représentative de cette Amérique profonde qui est décidément à l’honneur en ce moment. Betty est la benjamine du foyer, coincée entre ses cousines glamours mais contraintes de se …

Lire la suite de Uncle Frank, Alan Ball

Le passage, Elliot Ackerman

Le passage, c’est l’histoire d’un homme qui veut quitter la Turquie pour pénétrer sur le territoire syrien. Qui veut passer de l’autre côté de la frontière pour rejoindre l’armée libre. C’est aussi l’histoire du lent passage de la vie à la mort. La paralysie des membres, les derniers sursauts de volonté, puis l’inaction qui, insidieuse, …

Lire la suite de Le passage, Elliot Ackerman

Retour à Martha’s Vineyard, Richard Russo

Dans Retour à Martha’s Vineyard, Richard Russo raconte la fin d’une époque et le début d’une autre, une page sur le point de se fermer après quarante ans de béance. Dans un roman typiquement américain, il revient sur les années de fac de trois amis, hantées par la menace de la conscription. Lincoln, Teddy et …

Lire la suite de Retour à Martha’s Vineyard, Richard Russo

Des kilomètres à la ronde, Vinca Van Eecke

Phrases courtes puis phrases longues, énoncés prosaïques puis métaphores, poésie rythmée puis onomatopées et jurons, joie intense puis douleur cuisante. Des kilomètres à la ronde raconte la France rurale des années 1990, la jeunesse désœuvrée dont l’ennui est le pire ennemi. La narratrice, « la bourge », passe ses étés à L. chaque année, retrouve avec un …

Lire la suite de Des kilomètres à la ronde, Vinca Van Eecke

Les oiseaux morts de l’Amérique, Christian Garcin

Les oiseaux morts de l’Amérique ou l’envers du rêve américain – les laissés pour compte, les oubliés. Derrière les paillettes et le luxe clinquant de Las Vegas, derrière l’argent qui coule à flot des machines à sous et les hôtels cinq étoiles, derrière les bâtiments en toc et le chic vulgaire, il y a ceux …

Lire la suite de Les oiseaux morts de l’Amérique, Christian Garcin

Chambre 212, Christophe Honoré

Chambre 212 ou une réalisation fantaisiste et poétique, où plane comme une mélodie triste et aérienne, à l’image de la sonate en fa mineur de Scarlatti qui berce les scènes. Christophe Honoré crée une atmosphère romantique et étrange, partant de Chiara Mastroianni pour bâtir une réalisation légère ayant en son cœur le couple et le …

Lire la suite de Chambre 212, Christophe Honoré

White Lines, Alex Pina

Après le succès de La Casa de Papel, Álex Pina signe une nouvelle série, entre Ibiza et Liverpool, entre drame, vida loca et chronique sociale. White Lines comme les lignes de poudre mais aussi comme les lignes à ne pas dépasser… Zoe (Laura Haddock), en vacances avec son mari en Espagne, apprend que le corps …

Lire la suite de White Lines, Alex Pina

Un garçon sur le pas de la porte, Anne Tyler

Avec beaucoup d’esprit, Anne Tyler raconte le quotidien d’un homme, Micah, quarante ans, un peu maniaque, à la manière du Garp de John Irving. La différence, c’est que le héros d’Un garçon sur le pas de la porte n’est pas marié, n’a pas d’enfants et, au contraire du personnage d'Irving, vient d’une famille nombreuse, d’un …

Lire la suite de Un garçon sur le pas de la porte, Anne Tyler

Passé imparfait, Julian Fellowes

Julian Fellowes, scénariste de Downton Abbey, excelle décidément à décrire l’aristocratie britannique. Dans Passé imparfait, il s’attarde sur les ravages du temps, sur les changements irrévocables subis par sa classe sociale depuis la fin de la guerre et jusqu’aux dernières années du siècle passé. Le narrateur qui restera sans nom, à soixante-ans, est confronté brutalement …

Lire la suite de Passé imparfait, Julian Fellowes

Nefertari Dream, Xavier Marie Bonnot

D’une plume à la fois brute et imagée, Xavier-Marie Bonnot raconte dans Nefertari Dream, l’Égypte, l’Égypte ancienne et l’Égypte contemporaine qui se mêlent, qui vivent l’une superposée à l’autre, indissociables et pourtant ne faisant pas l’unanimité : s’intéresser aux pharaons est considéré comme impie par les radicaux. "Nouer l'ancien et le présent... L’Égypte est faite …

Lire la suite de Nefertari Dream, Xavier Marie Bonnot

Des gens comme nous, Leah Hager Cohen

Une famille comme les autres – ou presque. Les Blumenthal vivent dans cette maison depuis plusieurs générations. Ils l’aiment même si Walter et Bennie envisagent de vendre, de partir, d’abandonner souvenirs et bois, meubles encombrants et souris. Ils vivent à Rundle Junction depuis des années ; leurs enfants, Pim, Mantha et Tom, n’ont jamais connu …

Lire la suite de Des gens comme nous, Leah Hager Cohen

Le consentement, Vanessa Springora

Ce n’est pas un livre que l’on lit le cœur léger et la fleur au fusil. Parce qu’avant d’être un roman, c’est une confession. Vanessa Springora, ou V., a rencontré et côtoyé Gabriel Matzneff, G., alors qu’elle avait quatorze ans. Pour cette adolescente presque orpheline de père, cette présence masculine et marquée l’attire irrépressiblement, dès …

Lire la suite de Le consentement, Vanessa Springora

La femme révélée, Gaëlle Nohant

Gaëlle Nohant, avec beaucoup de finesse, dresse le portrait d’une femme moderne avant l’heure, d’une femme enfin libre. Eliza, devenue Violet, déambule dans les rues de Paris, s’imprègne de l’atmosphère brumeuse et mythique de ses bâtisses en pierre blonde, si différentes du verre et de l’acier de sa Chicago natale. Nous sommes au milieu du …

Lire la suite de La femme révélée, Gaëlle Nohant

Enivrant, sombre et lumineux (Sugar Run, Mesha Maren)

Un sugar run, ou un cycle de chance au poker, et pourtant la chance ne semble pas sourire à Jodi, et ce n’est pas faute d’y mettre du sien. Le sort s’acharne contre elle, les rencontres toxiques s’accumulent. À sa sortie de prison, elle est égarée, ailleurs, dépassée par tout ce qu’elle n’a pas vu …

Lire la suite de Enivrant, sombre et lumineux (Sugar Run, Mesha Maren)

Saga familiale et historique (Ceux qu’on aime, Victoria Hislop)

Victoria Hislop écrit ici une fresque historique, une odyssée familiale, une épopée grecque qui court de 1935 à 2016, s’arrêtant sur les points marquants, les points de bascule des différents régimes qui mirent le pays à feu et à sang de bien nombreuses fois. Pour nous instruire, pour nous enrichir, elle choisit le point de …

Lire la suite de Saga familiale et historique (Ceux qu’on aime, Victoria Hislop)

Des regrets et des balles (The Irishman, Martin Scorsese)

C’est toute une époque que Scorsese reconstruit avec cette fresque historique qui court des années cinquante à la fin du XXème avec quelques ellipses. La caméra suit Franck Sheeran (Robert De Niro), fils d’immigrés irlandais, de son entrée dans la pègre à sa mort. C’est un De Niro âgé, camouflé derrière des lunettes de soleil …

Lire la suite de Des regrets et des balles (The Irishman, Martin Scorsese)

Chasseur chassé (La tentation, Luc Lang)

Luc Lang joue avec le temps, avec les mots et les sons qu’il transforme de ses mains de magicien. Son héros, François, est un chasseur un peu désabusé, père de deux grands enfants, marié à une femme volubile, étrange. Son refuge, c’est le relais de chasse qui est dans la famille depuis plusieurs générations, c’est …

Lire la suite de Chasseur chassé (La tentation, Luc Lang)

Un délice doux-amer (Orange amère, Ann Patchett)

Orange amère est l’un de ces rares romans que l’on n’a pas envie de refermer, où l’on n’a pas envie de quitter les personnages. Ce fut difficile de s’attacher à eux, de bien cerner les liens familiaux (surtout de les retenir) qui les relient. Mais une fois que la généalogie, que la toile s’est bien …

Lire la suite de Un délice doux-amer (Orange amère, Ann Patchett)

Disparition et amnésie (Au lac des Bois, Tim O’Brien)

Ce roman est original, bouleversant. Il remet en question l’homme et son innocence, l’homme et son passé, l’homme comme magicien et danger pour lui-même et pour les autres. John Wade vient de perdre la primaire de son parti et il se retrouve avec sa femme dans un cottage près de la frontière canadienne pour tenter …

Lire la suite de Disparition et amnésie (Au lac des Bois, Tim O’Brien)

Esprit es-tu là (Le bal des folles, Victoria Mas)

Forcément, en parcourant la quatrième de couverture de ce roman, on pense à La salle de bal d’Anna Hope, mais pourtant ces deux livres n’ont pas grand-chose à voir. Certes, les deux se passent dans un asile et évoquent un bal mettant en scène les aliénés, mais ce sont là les seules similitudes. Victoria Mas …

Lire la suite de Esprit es-tu là (Le bal des folles, Victoria Mas)

Lunaire mais réaliste (Automne, Ali Smith)

Ce livre ne ressemble à rien de connu et à tout ce qui a été lu. Le style est à la fois fluide et haché, le roman est plein d’anaphores, de briéveté, de phrases longues et d’autres de quelques mots, formant un ensemble lunaire mais aussi confondant de réalisme. Très poétique, Automne est étonnant, il …

Lire la suite de Lunaire mais réaliste (Automne, Ali Smith)

« D’un ennui incommensurable » (Faserland, Christian Kracht)

Ce Faserland est une réédition par Phébus d’un classique de la littérature allemande, originellement paru en 1995. À la lecture de la quatrième de couverture, d'aucuns pensent se plonger dans une sorte de road-trip mais ce n’en est pas un. Il s’agit davantage d’une traversée monocorde de l’Allemagne, des pérégrinations d’un narrateur, soit soûl soit …

Lire la suite de « D’un ennui incommensurable » (Faserland, Christian Kracht)

Un brouhaha mélodieux (Tango, Elsa Osorio)

Ana vit en France, à Paris, et elle est la fille de parents ayant fui la dictature militaire argentine. Un soir, elle rencontre Luis, Portègne en visite dans la capitale. Une passion les réunit, le tango, comme cette danse avait réuni leurs ancêtres avant eux. Les chapitres se suivent et s’alternent, nous emportant tantôt dans …

Lire la suite de Un brouhaha mélodieux (Tango, Elsa Osorio)

La neige noire de Mourmansk (Oublier Klara, Isabelle Autissier)

Isabelle Autissier renoue avec son sujet de prédilection et raconte une nouvelle fois l’homme confronté à la nature dans un roman superbe, maîtrisé à la perfection. Les relations humaines sont également au cœur d’Oublier Klara, évoquées toute en finesse et avec beaucoup de justesse. Iouri est Américain. Russe d’origine, il revient dans son pays après …

Lire la suite de La neige noire de Mourmansk (Oublier Klara, Isabelle Autissier)

Berlin Est en quelques pages (De l’autre côté, la vie volée, Aroa Moreno Durán)

Raconté à la première personne, ce roman nous emmène dans le Berlin de la Guerre Froide, alors coupé en deux par un poste frontière puis ensuite par un mur. La narratrice, Katia, relate sa vie, évoque son enfance et celle de sa sœur Martina, parle de ses parents et de la nostalgie de sa mère, …

Lire la suite de Berlin Est en quelques pages (De l’autre côté, la vie volée, Aroa Moreno Durán)

La passion et la douleur (Douce, Sylvia Rozelier)

Sylvia Rozelier nous offre un roman sur la passion, qui fait forcément penser à Ça raconte Sarah de Pauline Delabroy Allard. Ici, la narratrice s’adresse à celui qu’elle imagine la lire, celui qui lui a fait découvrir le vrai amour mais aussi celui qui l’a détruite à petit feu. C’est dur d’aimer, surtout d’aimer quelqu’un …

Lire la suite de La passion et la douleur (Douce, Sylvia Rozelier)

L’amour, les remords et les regrets (Les variations sentimentales, André Aciman)

Après Appelle-moi par ton nom, André Aciman signe un nouveau roman sur l’amour, le désir et les sentiments. Paul, jeune homme assez indécis quant à son orientation sexuelle, tombe amoureux souvent, beaucoup, passionnément et chacune des parties de cette œuvre porte le nom d’un de ses soupirants. Il écrit tantôt en s’adressant à l’objet de …

Lire la suite de L’amour, les remords et les regrets (Les variations sentimentales, André Aciman)

Hommage à la langue de Molière (1144 livres, Jean Berthier)

L’écriture témoigne d’une très grande maîtrise de la langue – peut-être même est-elle légèrement trop ampoulée mais le style va bien avec l’histoire et avec le personnage. Toujours est-il que ces longues phrases aux tournures semblant parfois saugrenues apportent une certaine poésie au roman – mais est-ce réellement un roman ? Est-ce que ce postulat de …

Lire la suite de Hommage à la langue de Molière (1144 livres, Jean Berthier)

Beyrouth et la vieille dame (Les vies de papier, Rabih Alameddine)

Aaliya vit à Beyrouth, au Liban. Sa ville, c’est sa vie. Elle y a toujours vécu, chacune des soixante-douze années de son existence, elle les a passées dans cette capitale haute en couleur. Elle a connu les intifadas, les massacres des camps de Sabra et Chatila. Elle est seule, sans mari, sans enfant et revendique …

Lire la suite de Beyrouth et la vieille dame (Les vies de papier, Rabih Alameddine)

Un rejet, un héritage (Leurs enfants après eux, Nicolas Mathieu)

Ce roman est tout juste couronné par le Goncourt, et il le mérite. Les personnages sont aboutis, ont une personnalité complexe et semblent presque tangibles. Les décors, ou plutôt le décor puisque c’est une sorte de huis-clos se déroulant à Heillange, rassemble tous ces personnages et paraît même en être un à part entière. En …

Lire la suite de Un rejet, un héritage (Leurs enfants après eux, Nicolas Mathieu)

Un petit monde à l’image du Monde (Hôtel Waldheim, François Vallejo)

Avec Hôtel Waldheim, c’est tout un monde qui s’ouvre à nous. Celui de cet hôtel suisse, situé à Davos, en plein cœur d’une forêt, au pied des montagnes. On y découvre de multiples personnages : un joueur de go, un joueur d’échec, le tenant de l’hôtel, une vieille fan de Thomas Mann, la tante un peu …

Lire la suite de Un petit monde à l’image du Monde (Hôtel Waldheim, François Vallejo)

Un univers onirique qui nous perd (L’inconsolé, Kazuo Ishiguro)

Une certaine perplexité nous saisit – à moins que nous n’échappions à toute généralisation – à la lecture de L'inconsolé. Oscillant perpétuellement entre rêve et réalité, le héros de Kazuo Ishiguro – M. Ryder – semble tour à tour perdu dans des hallucinations étranges puis parfaitement éveillé. La plus grande cause de ce déboussolement est …

Lire la suite de Un univers onirique qui nous perd (L’inconsolé, Kazuo Ishiguro)

Et si on jouait avec l’Histoire ? (22/11/63, Stephen King)

Certes, ce roman n’est plus tout jeune, mais Dieu qu’est-ce qu’il est addictif ! Jake a un ami mourant, Al, qui, dans son restaurant-roulotte, a découvert une faille temporelle. Chaque fois qu’il passe par la porte de derrière, il se retrouve derrière la Kennebeck Fruit Company en 1958. Son but ? Rester suffisamment longtemps dans le passé …

Lire la suite de Et si on jouait avec l’Histoire ? (22/11/63, Stephen King)

Un roman prometteur à la fin décevante (La vérité attendra l’aurore, Akli Tadjer)

La vérité attendra l’aurore est un beau roman. À l’histoire peut-être un peu trop facile, aux fils peut-être un peu trop apparents, mais bien écrit. Le héros et narrateur, c’est Mohamed, un algérien d’origine qui a toujours vécu en France, entre une mère nostalgique du pays quitté trop jeune, un père équarrisseur, trop gentil et …

Lire la suite de Un roman prometteur à la fin décevante (La vérité attendra l’aurore, Akli Tadjer)

Un petit délice au parfum de nostalgie (Une bobine de fil bleu, Anne Tyler)

Une bobine de fil bleu est un plaisir de lecture. Ce roman retrace le parcours des Whitshank, famille modeste de Baltimore – un couple, quatre enfants. Des flashbacks viennent raconter la rencontre des parents du père, entrecoupant le présent des protagonistes. L'ensemble forme ainsi un récit plein de tendresse, lourd de secrets familiaux. Les Whitshank …

Lire la suite de Un petit délice au parfum de nostalgie (Une bobine de fil bleu, Anne Tyler)