Deux moi pour un nous (Deux moi, Cédric Klapisch)

Le postulat de départ est pour le moins original : s’intéresser aux deux moitiés d’un « nous » alors qu’ils sont encore chacun un « soi » et ne se connaissent pas encore.

Rémy et Mélanie vivent à Paris – pas vraiment dans la capitale poétique et bohème qui attire tant, non, plutôt dans les confins de la métropole, face aux voies de chemin de fer, dans des immeubles un peu délabrés et dans un quartier à la mixité culturelle intrigante, qui permet au réalisateur de dire que « c’est un Paris positif, beaucoup plus familial et pacifique que ce que les gens pensent. ». On ressent d’ailleurs cette convivialité, cet esprit de quartier, même si l’environnement architectural ne donne pas vraiment envie.

Nos deux héros sont voisins, mais ne se connaissent pas, se suivent tous les matins dans le métro sans jamais se regarder, vont chez le même épicier sans se croiser, partageront même un chat sans le réaliser. Le clin d’œil à Chacun cherche son chat est donc là, et Cédric Klapisch a même poussé le vice jusqu’à demander à Madame Renée de dire quelques répliques dans une scène touchante. Alors certes, ces deux personnages ne se sont jamais vus, mais ils ont beaucoup en commun, comme le révèle le montage, fait de manière parallélique. Certains plans scindent l’écran en deux, d’un côté dédié à Mélanie (Ana Girardot), de l’autre à Rémy (François Civil). L’un ne dort plus tandis que l’autre passe son temps dans les vapes, les deux sont un peu déprimés, vivent seuls, ne sont pas vraiment proches de leurs parents (pour ne pas dire pas du tout), vont voir un psy (Camille Cottin et François Berléand, tous deux très bien dans leur rôle) et peuvent résumer leur quotidien par l’adage « métro, boulot, dodo ».  Les deux acteurs, qui n’en sont pas à leur première collaboration avec le réalisateur, apportent de la fraîcheur à Deux moi. Si au début, le spectateur a un peu de mal à s’attacher à eux, leurs péripéties et le récit de leur vie finit par nous emporter dans leur tourbillon.

Cédric Klapisch avait dans l’idée de faire ce film comme il aurait mené une recherche, de réfléchir à la solitude dans le monde actuel, à l’heure des réseaux sociaux et d’Internet, de réaliser comme un pendant à Chacun cherche son chat pour montrer l’évolution de la vie parisienne et de la routine de tout un chacun. Son enquête est plutôt réussie. Il renoue avec nombre de ses acteurs fétiches, multiplie les clins d’œil (à sa filmographie ou à la réalité, on pense notamment à la scène où François Civil retrouve un ancien camarade de classe en la personne de Pierre Niney, les deux acteurs étant proches dans la vie) et livre un film drôle, touchant et original. Cette comédie (romantique ?) s’inscrit donc dans la veine Klapisch : colorée et pleine d’humour, Deux moi séduira tout le monde.

La bande-annonce ici 🙂

Ils en parlent aussi : Christophe Bouquerel, Ma toute petite culture, MHF Le blog, Appelle-moi Jane, L’avis de Jo, Les chroniques de Cliffhanger & co, Boulevard du cinéma, Cinémathèque de Clélia, Cornélia, L’arroseur arrosé, Ciaovivalaculture, Lily lit, Rue 2 Provence, Sansadjectif, Confitures et cinéma, Trendy le mag, Travellingue, On se fait un ciné, Jipéhel, Mon petit carnet de curiosités, Et croquer la vie, Aleteia, France bienvenue, La pause cinéphile, Globe trotteuse, Media show, Au ciné ce soir, Ocenter actu, Maze, Le stylo de Toto, Le sens et l’essence, Movie in the air, Les chroniques de Coralie, Le regard libre

Publicités

10 commentaires sur “Deux moi pour un nous (Deux moi, Cédric Klapisch)

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour la mention! Très belle critique!😉 Pour le « romantique? » en effet on peut se poser des questions puisque contrairement à la plupart des films romantiques, Klapisch livre ici une histoire pré-romance, une histoire donc un peu atypique (ou en tout cas qu’on n’a pas l’habitude de voir à l’écran) où on est emmené dans la vie de chacun mais on s’accorde à dire que c’est une très belle histoire!😊

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :