L’île des âmes, Piergiorgio Pulixi

Au cœur du maquis sarde, les cultes nuridiques imprègnent toujours la Terre et les esprits, vivants et défunts, transformant la Sardaigne en île des âmes en peine… À plusieurs décennies d’intervalle, des meurtres rituels sont commis, la scène de crime ressemblant à s’y méprendre à un sacrifice. En pleine forêt, masque su boe, typique des …

Lire la suite de L’île des âmes, Piergiorgio Pulixi

Huit crimes parfaits, Peter Swanson

Peter Swanson a ici recours à un procédé que son héros considère lui-même comme de plus en plus commun et recherché de nos jours : un narrateur à la fiabilité douteuse. Seulement, pour que ce procédé fonctionne, il ne nécessite pas forcément une narration à la première personne et de régulières apostrophes adressées aux lecteurs : J. …

Lire la suite de Huit crimes parfaits, Peter Swanson

Traverser la nuit, Hervé Le Corre

L’atmosphère de Traverser la nuit est particulière, le roman comme nimbé d’une lumière blême émergeant d’un rideau de brouillard. Hervé Le Corre sait écrire les heures sombres et les lueurs qui caressent la route ou les arbres, les néons qui aveuglent le pare-brise trempé ou le soleil qui perce d’épais nuages noirs. Évoluent aux alentours …

Lire la suite de Traverser la nuit, Hervé Le Corre

Noël 2020 – livres en pagaille

Parce que nos librairies rouvrent leurs portes samedi, que décembre approche, Noël, la neige et la douceur cotonneuse de l'hiver avec lui – quelques titres à glisser sous le sapin cette année. Pour les amateurs de polars insolites À enrober de papier cadeau original noué d’un ruban multicolore L’anomalie – Hervé le Tellier Roman inclassable s’il …

Lire la suite de Noël 2020 – livres en pagaille

Une évidence trompeuse, Craig Johnson

Une évidence trompeuse fait partie de ces romans hyper-visuels dont les pages sont jalonnées de dialogues caustiques et teintés d’humour noir, sans verbes introducteurs. À la manière d’une série policière pleine d’esprit, ce polar entraîne le lecteur dans les conflits des gangs de motards, à Hulett, dans le Wyoming, lors d’une célèbre course de motos. …

Lire la suite de Une évidence trompeuse, Craig Johnson

Entre fauves, Colin Niel

Entre les Pyrénées et le bush namibien, entre les passionnés de chasse et les gardes de parcs nationaux, entre locaux africains et touristes à la richesse indécente, entre ours et lions. Entre fauves. Colin Niel croise les perspectives et joue sur deux temporalités : l’après et l’avant. Au cœur de ces focalisations et de ces aller-retours …

Lire la suite de Entre fauves, Colin Niel

Les sept morts d’Evelyn Hardcastle, Stuart Turton

Stuart Turton crée un univers étrange, empli de secrets et d’énigmes, de doute et de violence. Dans ce que le lecteur suppose être un monde parallèle inspiré de l’Angleterre post-Première Guerre Mondiale, se réveille Aiden dans un corps qu’il ne connaît pas, tout souvenir l’ayant quitté. Il sait juste qu’un meurtre sera commis à 23h, …

Lire la suite de Les sept morts d’Evelyn Hardcastle, Stuart Turton

La soustraction des possibles, Joseph Incardona

Avant de dire quoi que ce soit sur le contenu de La soustraction des possibles, attardons-nous un instant sur l’objet en lui-même. Une couverture travaillée, atypique, intrigante (et dorée !), des pages épaisses et moelleuses sous les doigts. La lecture commençait bien. Joseph Incardona joue avec les codes, s’amuse des règles et les transgresse, mais jamais …

Lire la suite de La soustraction des possibles, Joseph Incardona

Le monde n’existe pas, Fabrice Humbert

Dans le monde d’aujourd’hui, réalité et fiction se confondent de plus en plus souvent. Des photographies truquées fleurissent sur le net, des mises en abîme perturbantes et floues éclosent, des montages sonores remplacent les bruits de la nature. Les hommes passent plus de temps immergés dans des histoires, dans des images fictionnelles, dans des pages …

Lire la suite de Le monde n’existe pas, Fabrice Humbert

La science de l’esquive, Nicolas Maleski

Les phrases sont courtes, simples, le registre est tantôt soutenu, tantôt familier. Les personnages sont décalés, à la fois marginaux et semblables à notre part la plus sombre. Ils nous sont sympathiques tout en nous restant étrangers, ils gardent ce je-ne-sais-quoi de mystère, enveloppés de secrets, ils dissimulent leur passé, renaissent de leurs cendres, tels …

Lire la suite de La science de l’esquive, Nicolas Maleski

Polar biculturel macabre (La mort scarabée, Lisa See)

Une nouvelle fois, Lisa See renoue avec ses origines chinoises et livre un polar haletant qu’il est bien difficile de reposer. Elle vit aujourd’hui à Los-Angeles, là où son arrière-grand-père a échoué après avoir quitté son village de la campagne chinoise. David Stark travaille au bureau de l’attorney général, en Californie, tandis que Liu Hulan …

Lire la suite de Polar biculturel macabre (La mort scarabée, Lisa See)

Attention, « polar déjanté » (Coup de vent, Mark Haskell Smith)

Coup de vent, qualifié par Télérama de « polar déjanté » est en effet loufoque et décalé. Bien construit, le récit alterne les points de vue : tantôt c’est Neal qui voit la scène, tantôt Bryan, Seo-yun ou Piet. Ces quatre personnages gravitent autour du monde de la finance, le premier étant chargé de retrouver le fuyard, le …

Lire la suite de Attention, « polar déjanté » (Coup de vent, Mark Haskell Smith)

Un confondant jeu de dupes (Mensonge, JP Delaney)

Un thriller psychologique addictif aux accents glauques, voilà ce que livre JP Delaney ici. Certains adeptes de cet auteur verront peut-être quelques ressemblances avec son premier roman et c’est normal : il explique avoir choisi de complètement le retravailler et de profiter du succès de La fille d’avant pour donner une nouvelle vie à cette …

Lire la suite de Un confondant jeu de dupes (Mensonge, JP Delaney)

L’Armada envahie de pirates et d’assassins (Mourir sur Seine, Michel Bussi)

Étant rouennaise, je suis en ce moment immobilisée par l’Armada… Je connais Michel Bussi, bien sûr, il vient même d’un village voisin du mien, mais je n’avais jamais lu Mourir sur Seine, qui se passe – justement – pendant cet événement maritime incroyable. L’occasion était donc trop belle pour que je ne me jette pas …

Lire la suite de L’Armada envahie de pirates et d’assassins (Mourir sur Seine, Michel Bussi)

Un vrai page-turner (L’homme qui s’envola, Antoine Bello)

Walker a tout pour être heureux. Il est riche, est à la tête d’une entreprise prospère, est père de trois beaux enfants et adore sa femme. Seul hic, et non des moindres : il n’a pas de liberté. Pas de temps pour lui. De simple fantasme, l’idée d’organiser sa disparition prend de plus en plus de …

Lire la suite de Un vrai page-turner (L’homme qui s’envola, Antoine Bello)

« Le thriller politique de l’année » (El Reino, Rodrigo Sorogoyen)

El Reino nous emmène dans les coulisses du pouvoir, les sombres dédales de la politique, de ce qui se joue derrière les sourires de façade. Manuel López-Vidal (Antonio de la Torre) est un politique qui a de l’importance au sein de son parti et de sa région. Il a une femme et une fille, des amis. …

Lire la suite de « Le thriller politique de l’année » (El Reino, Rodrigo Sorogoyen)

Un polar un peu décevant (Le douzième chapitre, Jérôme Loubry)

L’écriture manque de fluidité, le style est un peu laborieux. La police du tapuscrit reçu par David, le héros, est en italique et cela rend la lecture un peu pénible, tout comme la construction du roman – pour le moins anarchique. L’idée est assurément de nous faire attendre et de faire grimper le suspense puisqu’à …

Lire la suite de Un polar un peu décevant (Le douzième chapitre, Jérôme Loubry)

Un roman choral léger (Paradise City, Elizabeth Day)

Un roman choral comme je les aime. Une journaliste, Esme, un businessman malheureux, Howard, une veuve, Carol et une émigrée ougandaise, Beatriz. Tous vivent à Londres et vont être amenés à se croiser lors de bien sombres circonstances… Un chapitre pour un personnage, et une alternance durant tout le roman. Chacun a ses particularités mais …

Lire la suite de Un roman choral léger (Paradise City, Elizabeth Day)

Un polar politique complexe (Double fond, Elsa Osorio)

Les premières pages semblent d'un hermétisme absolu, promettent une lecture laborieuse. Si Double fond se mérite, sa lecture est d'une rare richesse. C'est un roman ardu dans lequel le lecteur doit serpenter entre les noms alambiqués des institutions du passé argentin, les noms de guerre, de codes, les vrais noms, les noms d’emprunts, et s'habituer …

Lire la suite de Un polar politique complexe (Double fond, Elsa Osorio)

Un polar addictif (Sang famille, Michel Bussi)

Sang famille se dévore. S'y croisent une île anglo-normande imaginaire et glauque sous couvert d’être un paradis, une secrétaire mutine, un garde-champêtre obstiné, un journaliste talentueux, et surtout un ado, celui autour de qui tout tourne. Il se retrouve sur l’île avec une motivation bien précise, et ses attentes seront plus que comblées... Colin est …

Lire la suite de Un polar addictif (Sang famille, Michel Bussi)