Requiem pour la jeune amie, Gilles Leroy

La plume de Gilles Leroy danse, ondule, chante, sur les talons de la jeune amie à qui il dédie ce roman. Par bribes, il reconstitue leur histoire, platonique, coup de foudre amical, se rappelle, se plonge dans leur jeunesse – 1977 puis, soudain, le choc de 1984. Croisée lors d'une fête, sa silhouette si frêle …

Lire la suite de Requiem pour la jeune amie, Gilles Leroy

Maison Tanière, Pauline Delabroy-Allard

Musique et vers dans la Maison Tanière, rythme qui bat, mots qui pulsent, douleur et douceur, soleil tendre et pluie battante. Une maison de campagne aux murs défraîchis, au papier peint en lambeaux, aux plafonds décrépis et percés d’air. La maison où Pauline Delabroy-Allard se nourrit de lumière, de silence imparfait et plonge les mains …

Lire la suite de Maison Tanière, Pauline Delabroy-Allard

Rien de sérieux, Naoise Dolan

Ava est aussi affamée qu’Edie dans le roman éponyme de Raven Leilani. Elle a faim d’attention, de passion, de reconnaissance, de cadeaux. Expatriée irlandaise à Hong Kong, elle travaille en tant que professeure d’anglais dans un institut TEFL, entourée d’Australiens, d’Américains et d’Anglais. Son accent détonne, les règles de grammaire anglaise qu’elle est censée enseigner …

Lire la suite de Rien de sérieux, Naoise Dolan

It’s a Sin, Russel T. Davies

Russell T. Davies nous fait passer du rire aux larmes en quelques plans, met l’accent sur la douceur de vivre de l’avant puis sur la tension qui grignote peu à peu cette jeune insouciance heureuse. Roscoe (Omari Douglas), Colin (Callum Scott Howells) et Ritchie (Olly Alexander) voient leur arrivée à Londres comme synonyme d’une indépendance …

Lire la suite de It’s a Sin, Russel T. Davies

Un bref instant de splendeur, Ocean Vuong

Ocean Vuong n’écrit pas seulement une lettre à sa mère – il écrit aussi une déclaration d’amour à celui qui habita son cœur en premier et qui le tira du « monde des noyés » pour le métamorphoser en eau, ruisselante et forte, imprévisible et impétueuse. Il raconte le Vietnam de Lan, sa grand-mère, et celui de …

Lire la suite de Un bref instant de splendeur, Ocean Vuong

Uncle Frank, Alan Ball

Cette fois, point d’Ohio pour décor mais toujours ces montagnes Appalaches en arrière-plan : l’intrigue se déroule en Caroline du Nord en 1974, dans une famille conservatrice et représentative de cette Amérique profonde qui est décidément à l’honneur en ce moment. Betty est la benjamine du foyer, coincée entre ses cousines glamours mais contraintes de se …

Lire la suite de Uncle Frank, Alan Ball

Feel Good, Mae Martin (saison 1)

Deux jeunes femmes, l’une qui rêve des muscles de son prince charmant depuis son plus jeune âge, princesse brune et british, un peu coincée, « straight » dans tous les sens anglais du terme ; l’autre, blonde aux cheveux courts, garçon manqué à l’accent américano-canadien, aux « r » aussi marqués qu’elle-même est effacée derrière une androgynie touchante. Elle aime …

Lire la suite de Feel Good, Mae Martin (saison 1)

Noël 2020 – livres en pagaille

Parce que nos librairies rouvrent leurs portes samedi, que décembre approche, Noël, la neige et la douceur cotonneuse de l'hiver avec lui – quelques titres à glisser sous le sapin cette année. Pour les amateurs de polars insolites À enrober de papier cadeau original noué d’un ruban multicolore L’anomalie – Hervé le Tellier Roman inclassable s’il …

Lire la suite de Noël 2020 – livres en pagaille

La petite dernière, Fatima Daas

La petite dernière, plus qu’un roman, c’est un témoignage, une acceptation de soi tout en étant une remise en question. Chaque chapitre ou presque commence de la même manière, à la façon d’une imprécation ou comme un début répété des dizaines de fois, des faux départs multipliés à l’infini, une tentative de recommencer, d’effacer pour …

Lire la suite de La petite dernière, Fatima Daas

Vingt et un jours, Laurence Tellier-Loniewski

Vingt et un jours peut sembler être un délai plus que raisonnable pour qu’un demandeur d’asile complète son dossier et le remette à l’Opfra qui examinera ensuite son cas. En tout cas, Émeline, la protagoniste, considère de prime abord que ces trois semaines seront largement suffisantes pour se charger du formulaire d’Ehsan – mais les …

Lire la suite de Vingt et un jours, Laurence Tellier-Loniewski

Été 85, François Ozon

Été 85 déploie toute une palette de bleus, de l’azur du ciel aux chatoiements des vagues, du céruléen du denim au céleste passé d’un sweat délavé, de l’indigo de la nuit au saphir brillant des pupilles. Les autres couleurs apparaissent par éclats, taches de peinture qui rappellent une époque. La bande-son, voyageant entre The Cure …

Lire la suite de Été 85, François Ozon

Hollywood, Ryan Murphy (saison 1)

Nous voici dans le Hollywood post seconde guerre mondiale, entre station-service, pays des rêves et des stars, villas sublimes et appartements miteux. L’atmosphère, moitié langoureuse et poudrée, moitié âpre et lourde sous le chaud soleil de la côte Ouest, emporte ailleurs, dans le passé et l’Histoire, en Amérique et sous les palmiers. Jack Castello est …

Lire la suite de Hollywood, Ryan Murphy (saison 1)

Portrait de la jeune fille en feu, Céline Sciamma

Robe rouge contre robe verte, chevelure blonde contre chevelure brune, Héloïse et Marianne, une jeune femme destinée au mariage, une autre, solitaire. Quand elles se rencontrent, Héloïse (Adèle Haenel) sort du couvent tandis que Marianne (Noémie Merlant) a été missionnée par la mère de la première pour réaliser son portrait. Le tableau sera envoyé au …

Lire la suite de Portrait de la jeune fille en feu, Céline Sciamma

Les diables bleus, Christopher Castellani

« Les diables bleus de Tenn étaient comme des chats sauvages, disait-il, qui vivaient sous sa peau. Et lorsque vous aviez des chats sauvages sous la peau, ils pouvaient se réveiller à tout moment du jour ou de la nuit, et vous faire frissonner, trembler, crier, pleurer. » Les diables bleus ou les démons de Tennessee Williams, …

Lire la suite de Les diables bleus, Christopher Castellani

Le monde n’existe pas, Fabrice Humbert

Dans le monde d’aujourd’hui, réalité et fiction se confondent de plus en plus souvent. Des photographies truquées fleurissent sur le net, des mises en abîme perturbantes et floues éclosent, des montages sonores remplacent les bruits de la nature. Les hommes passent plus de temps immergés dans des histoires, dans des images fictionnelles, dans des pages …

Lire la suite de Le monde n’existe pas, Fabrice Humbert

Miss Islande, Auður Ava Ólafsdóttir

Hekla est jeune, belle, fougueuse, étonnante. Comme un volcan. Normal, elle porte le nom de l’une de ces montagnes qui crachent du feu – grâce à son père, volcanophile. Elle a vingt ans en 1963, elle quitte sa campagne pour la capitale islandaise, pour ses bars, pour retrouver son et sa meilleur(e) ami(e), pour ses …

Lire la suite de Miss Islande, Auður Ava Ólafsdóttir

Enivrant, sombre et lumineux (Sugar Run, Mesha Maren)

Un sugar run, ou un cycle de chance au poker, et pourtant la chance ne semble pas sourire à Jodi, et ce n’est pas faute d’y mettre du sien. Le sort s’acharne contre elle, les rencontres toxiques s’accumulent. À sa sortie de prison, elle est égarée, ailleurs, dépassée par tout ce qu’elle n’a pas vu …

Lire la suite de Enivrant, sombre et lumineux (Sugar Run, Mesha Maren)

Romans : les coups de cœur 2019

Quelques petits soixante-dix romans sont passés entre mes mains cette année, alors voici un dixième d'entre eux, la crème de la crème ! 😉 La tentation Luc Lang joue avec le temps, avec les mots et les sons qu’il transforme de ses mains de magicien. Son héros, François, est un chasseur un peu désabusé, père …

Lire la suite de Romans : les coups de cœur 2019

Ciné : coups de cœur 2019

Petite sélection pour les ciné addicts qui ont laissé passer 2019 sans profiter des pépites sorties sur grand écran 😉 Matthias et Maxime Une histoire d’amour qui arrive par hasard, sans prévenir, sans arranger aucun des deux protagonistes… De la finesse, beaucoup de pudeur, et un malaise presque palpable, voilà ce qui caractérise ce film. …

Lire la suite de Ciné : coups de cœur 2019

Un amour coupable (Matthias et Maxime, Xavier Dolan)

Matt, Max, Sharrif, Brass, Frank et Rivette sont amis depuis toujours. Ils se connaissent par cœur, se taquinent sans cesse, se battent parfois, mais sont toujours proches les uns des autres. Sauf que Max a décidé de partir, partir à l’aventure loin de Montréal, partir loin de sa mère si dure à vivre qu’il aime …

Lire la suite de Un amour coupable (Matthias et Maxime, Xavier Dolan)

Une famille passée au crible (Les Altruistes, Andrew Ridker)

Arthur et Francine ont deux enfants, Maggie et Ethan, et tous les quatre vivent aux États-Unis, à St Louis. Arthur est un universitaire non-titulaire, ancien ingénieur, et Francine est psy. Le livre commence alors que les deux enfants sont des adolescents puis nous voilà transportés dans le futur, dans la vie d’une Maggie de vingt …

Lire la suite de Une famille passée au crible (Les Altruistes, Andrew Ridker)

La neige noire de Mourmansk (Oublier Klara, Isabelle Autissier)

Isabelle Autissier renoue avec son sujet de prédilection et raconte une nouvelle fois l’homme confronté à la nature dans un roman superbe, maîtrisé à la perfection. Les relations humaines sont également au cœur d’Oublier Klara, évoquées toute en finesse et avec beaucoup de justesse. Iouri est Américain. Russe d’origine, il revient dans son pays après …

Lire la suite de La neige noire de Mourmansk (Oublier Klara, Isabelle Autissier)

Un rythme trop nonchalant (Sentinelle de la pluie, Tatiana de Rosnay)

Sentinelle de la pluie n’a, en soi, rien d’extraordinaire. Linden est photographe, et il a posé ses bagages à San Francisco. Sa mère est Américaine et son père Français, et ils vivent en Provence tandis que Tilia, l’aînée de la famille, a élu domicile à Londres. Pour fêter l’anniversaire de mariage de leurs parents, ils …

Lire la suite de Un rythme trop nonchalant (Sentinelle de la pluie, Tatiana de Rosnay)

Destins croisés (Amours, Léonor de Récondo)

L’écriture est belle, les mots sont profonds, soigneusement choisis et cela se sent. Malgré tout, la réputation d'Amours fait attendre davantage de ce livre. Il manque un quelque chose qui fasse réellement aimer ce roman. Peut-être est-ce la faute des personnages qui ne sont pas attachants, même si Léonor de Récondo s’appesantit sur leur psychologie, …

Lire la suite de Destins croisés (Amours, Léonor de Récondo)

Désir, douleur et gloire (Douleur et gloire, Pedro Almodóvar)

Douleur et gloire signe le retour de Pedro Almodóvar à Cannes, après la sélection de son long-métrage précédent, Julieta (2016). Le réalisateur crée ici une quasi-reproduction de sa vie. Il faut tout de même noter que des événements ont été ajoutés, d'autres passés sous silence. Il a toujours nié, par exemple, tout sorte d'addiction à …

Lire la suite de Désir, douleur et gloire (Douleur et gloire, Pedro Almodóvar)

L’amour, les remords et les regrets (Les variations sentimentales, André Aciman)

Après Appelle-moi par ton nom, André Aciman signe un nouveau roman sur l’amour, le désir et les sentiments. Paul, jeune homme assez indécis quant à son orientation sexuelle, tombe amoureux souvent, beaucoup, passionnément et chacune des parties de cette œuvre porte le nom d’un de ses soupirants. Il écrit tantôt en s’adressant à l’objet de …

Lire la suite de L’amour, les remords et les regrets (Les variations sentimentales, André Aciman)

La grâce (Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard)

Ça raconte Sarah, je l’ai lu dans le bus. Je l’ai dévoré. Je l’ai adoré. Pour pouvoir lire un roman dans les transports en commun sans en lever la tête, il doit vraiment avoir quelque chose, il doit être vraiment vraiment bon. Ça raconte Sarah, comme le dit le titre. Sur fond de Schubert, les …

Lire la suite de La grâce (Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard)

Amies ? (Rafiki, Wanuri Kahiu)

Quel beau film, quelle dureté, quelle chance on a d’être en France, libres. Au départ, on pense que Rafiki va être un peu lent, un peu long. Malgré tout, la magnifique manière de filmer de Wanuri Kahiu nous conquiert assez rapidement. Beaucoup de très gros plans sur les deux actrices, des jeux sur la transparence …

Lire la suite de Amies ? (Rafiki, Wanuri Kahiu)

Une ode à l’amour (Appelle-moi par ton nom, André Aciman / Call me by your name, Luca Guadagnino)

Très bien écrit dans un style qui surprend malgré tout, Appelle-moi par ton nom nous emporte dans les pensées alambiquées d’Elio, jeune italo-américain, fils d’un professeur émérite et passant ses étés dans la maison familiale de B. en Italie, prise entre le verger fabuleux et la mer. La demeure est celle de tout artiste, scientifique, …

Lire la suite de Une ode à l’amour (Appelle-moi par ton nom, André Aciman / Call me by your name, Luca Guadagnino)