Sons of Philadelphia, Jérémie Guez

Avec Sons of Philadelphia, son deuxième long-métrage, Jérémie Guez filme les quartiers populaires de la ville et ses gangs mais en prenant soin de rester dans la nuance. Les relations humaines priment ici sur le sang et l'action, ce qui prouve qu'un bon thriller ne repose pas que sur les balles.

Les sept de Chicago, Aaron Sorkin

Les sept de Chicago se construit lentement, au fur et à mesure que les plans se succèdent. Avec ce long­-métrage, Aaron Sorkin revient sur un procès mythique de l’histoire des États-Unis, tout aussi révoltant que celui qui s’ouvrit contre les Central Park Five dont il est question dans la série When They See Us (Dans …

Lire la suite de Les sept de Chicago, Aaron Sorkin

The Good Lord Bird, Mark Richard et Ethan Hawke

Croyez-le ou non, la série The Good Lord Bird, écrite par Mark Richard et Ethan Hawke et adaptée du roman éponyme de James McBride, s’inspire d’un personnage historique réel, John Brown ­– mais il est déconseillé d’aller lire sa biographie si vous voulez vous ménager quelques surprises au visionnage. Abolitionniste, extrémiste, cet homme a sévi …

Lire la suite de The Good Lord Bird, Mark Richard et Ethan Hawke

Apeirogon, Colum McCann

Apeirogon est un « apeirogon », un polygone étrange, un tout qui, lorsqu’on prend le temps de bien l’examiner, est en réalité constitué d’une infinité de côtés. Cette œuvre est inclassable, elle oscille entre documentaire, hommage, roman, livre à tiroirs, sans jamais se décider pour l’une ou l’autre de ces catégories. Elle les surpasse toutes, s’envole au-dessus …

Lire la suite de Apeirogon, Colum McCann

Été 85, François Ozon

Été 85 déploie toute une palette de bleus, de l’azur du ciel aux chatoiements des vagues, du céruléen du denim au céleste passé d’un sweat délavé, de l’indigo de la nuit au saphir brillant des pupilles. Les autres couleurs apparaissent par éclats, taches de peinture qui rappellent une époque. La bande-son, voyageant entre The Cure …

Lire la suite de Été 85, François Ozon

Quadrille, Inès Benaroya

Un quadrille français, ou sorte de quatuor familial, réfléchi par une famille similaire et pourtant si étrange, de l’autre côté de la Méditerranée, quelque part en son cœur, perdue sur une île grecque. Le quadrille n’aura ensuite de cesse de se faire, refaire et défaire, au fil des alliances et des affinités mouvantes entre ces …

Lire la suite de Quadrille, Inès Benaroya

Little Fires Everywhere, Liz Tigelaar

Si le roman de Céleste Ng (La saison des feux puisque le titre avait été « traduit ») restait peut-être trop superficiel et, malgré ses qualités, légèrement plat, l’adaptation sérielle Little Fires Everywhere parvient à combler des vides que le lecteur n’avait sans doute même pas remarqués, à approfondir tous les sujets que le livre se contentait …

Lire la suite de Little Fires Everywhere, Liz Tigelaar

Le chardonneret, Donna Tartt

Chef d’œuvre, récit d’apprentissage, traité philosophique, manifeste nihiliste, malédiction sordide, éblouissement, rêve auquel s’accrochent des filaments de cauchemars. Le chardonneret, où l’histoire d’un tableau mais aussi d’un homme, enfant devenu grand, Theodore Decker. L’oiseau immobilisé sur son perchoir, immortalisé dans son immobilité est semblable à une allégorie – allégorie du héros, du peintre mais aussi …

Lire la suite de Le chardonneret, Donna Tartt

A la recherche d’Alice Love, Liane Moriarty

Divertissant sans n’être que cela, ce roman sans prétention permet de passer un bon moment – et on ne lui en demande pas beaucoup plus en ces temps difficiles ! Alice, après être tombée pendant un cours de step, se réveille en ayant oublié dix années de sa vie. Rien à faire, les souvenirs ont disparu …

Lire la suite de A la recherche d’Alice Love, Liane Moriarty

Incident à Twenty Mile, Trevanian

Incident à Twenty Mile est un pur western, le dernier du genre, selon Trevanian, pseudonyme de Rodney Whitaker, un auteur pour le moins secret, sorte de caméléon qui changeait d’apparence et d’identité en fonction du livre qu’il signait. Incident à Twenty Mile est l’un de ses derniers livres, paru pour la première fois en 1998 …

Lire la suite de Incident à Twenty Mile, Trevanian

Okja, Bong Joon Ho

Comme pour Parasite, Bong Joon Ho s’attaque à un sujet tabou et réalise un film entre comédie et drame, entre burlesque et horreur. Dans un futur proche, la Mirando Corporation, passée maîtresse dans l’art des OGM et des animaux créés en laboratoire, décide de concevoir une nouvelle espèce : les super-pigs, ou cochons géants. Pour se …

Lire la suite de Okja, Bong Joon Ho

Courir encore, Olivier Vojetta

Olivier Vojetta semble avoir accouché de Courir encore dans l’urgence, dans la douleur, dans le besoin de s’épancher et de coucher sur papier ce qui ne peut être dit. Courir encore se déploie comme un monologue intérieur, les souvenirs et les réflexions du personnage principal, David, tournant et tourbillonnant dans sa tête. Son fils, Hippo, …

Lire la suite de Courir encore, Olivier Vojetta

Vis à vis, Peter Swanson

Ce polar détonne dans le catalogue Gallmeister. Pas qu’il n’ait aucun intérêt, mais les œuvres de la collection Americana tendent à plonger le lecteur dans une Amérique rurale, dans ses étendues peu peuplées où les hommes se retrouvent peu ou prou seuls face à eux-mêmes. Ici, c’est au contraire en ville, dans une banlieue de …

Lire la suite de Vis à vis, Peter Swanson

Ces montagnes à jamais, Joe Wilkins

Une nouvelle fois, Gallmeister nous emmène dans les montagnes, au cœur des États-Unis. Joe Wilkins raconte le Montana de son enfance, entre bois et canyons, entre humanité et bestialité, entre aridité de la terre, violence des hommes et poésie des étoiles. Wendell Newman est né dans le Montana, en plein milieu de ces Bull Mountains …

Lire la suite de Ces montagnes à jamais, Joe Wilkins

La soustraction des possibles, Joseph Incardona

Avant de dire quoi que ce soit sur le contenu de La soustraction des possibles, attardons-nous un instant sur l’objet en lui-même. Une couverture travaillée, atypique, intrigante (et dorée !), des pages épaisses et moelleuses sous les doigts. La lecture commençait bien. Joseph Incardona joue avec les codes, s’amuse des règles et les transgresse, mais jamais …

Lire la suite de La soustraction des possibles, Joseph Incardona

Le cas Richard Jewell, Clint Eastwood

Si le personnage de Richard Jewell nous fait indéniablement compatir, sa passivité et son incapacité première à se mettre en colère contre les forces de l’ordre qu’il rêve de rejoindre sont rapidement sources d’agacement. Richard, dont on suit le parcours depuis un cabinet d’avocats où il rechargeait en Snickers les tiroirs de Watson Bryant, a …

Lire la suite de Le cas Richard Jewell, Clint Eastwood

1917, Sam Mendes

Monumental, flirtant entre film de guerre et épopée, Sam Mendes, qui voit 1917 comme le « film le plus enthousiasmant de sa carrière », nous emmène dans le Nord de la France, en avril de cette même année, aux côtés de Blake (Dean-Charles Chapman) et de Sco (George MacKay). Le général Erinmore leur confie une mission : ils …

Lire la suite de 1917, Sam Mendes

Sukkwan Island, David Vann

Une nouvelle fois, Gallmeister a eu une idée brillante en décidant de donner une seconde jeunesse à ce roman originellement paru en 2010. David Vann est dorénavant l’un des auteurs phares de la maison d’édition spécialisée dans la littérature américaine et dans le nature writing. Sukkwan Island, est un exemple parfait de ces plongées aujourd’hui …

Lire la suite de Sukkwan Island, David Vann

Enivrant, sombre et lumineux (Sugar Run, Mesha Maren)

Un sugar run, ou un cycle de chance au poker, et pourtant la chance ne semble pas sourire à Jodi, et ce n’est pas faute d’y mettre du sien. Le sort s’acharne contre elle, les rencontres toxiques s’accumulent. À sa sortie de prison, elle est égarée, ailleurs, dépassée par tout ce qu’elle n’a pas vu …

Lire la suite de Enivrant, sombre et lumineux (Sugar Run, Mesha Maren)

Romans : les coups de cœur 2019

Quelques petits soixante-dix romans sont passés entre mes mains cette année, alors voici un dixième d'entre eux, la crème de la crème ! 😉 La tentation Luc Lang joue avec le temps, avec les mots et les sons qu’il transforme de ses mains de magicien. Son héros, François, est un chasseur un peu désabusé, père …

Lire la suite de Romans : les coups de cœur 2019

Un délice doux-amer (Orange amère, Ann Patchett)

Orange amère est l’un de ces rares romans que l’on n’a pas envie de refermer, où l’on n’a pas envie de quitter les personnages. Ce fut difficile de s’attacher à eux, de bien cerner les liens familiaux (surtout de les retenir) qui les relient. Mais une fois que la généalogie, que la toile s’est bien …

Lire la suite de Un délice doux-amer (Orange amère, Ann Patchett)

« Avada Kedavra » (Sœur, Abel Quentin)

Le style est un peu ampoulé, les phrases sont longues et le vocabulaire, recherché. Les personnages sont quelque peu stéréotypés, mais l’histoire pourrait être celle de n’importe quelle famille, de n’importe quelle fille. Une gamine mal dans sa peau, mal vue au collège, pas populaire pour deux sous, seule avec les personnages de Harry Potter …

Lire la suite de « Avada Kedavra » (Sœur, Abel Quentin)

Polar biculturel macabre (La mort scarabée, Lisa See)

Une nouvelle fois, Lisa See renoue avec ses origines chinoises et livre un polar haletant qu’il est bien difficile de reposer. Elle vit aujourd’hui à Los-Angeles, là où son arrière-grand-père a échoué après avoir quitté son village de la campagne chinoise. David Stark travaille au bureau de l’attorney général, en Californie, tandis que Liu Hulan …

Lire la suite de Polar biculturel macabre (La mort scarabée, Lisa See)

Rire, une malédiction (Joker, Todd Philips)

Arthur Fleck vit avec sa mère, Penny, dans les quartiers lugubres de Gotham City, ville sinistre s’il en est. Il est clown à ses heures perdues, et surtout, il souffre d’une maladie mentale lui provoquant des fous rires qu’il ne peut contrôler – même aux moments les plus inopportuns. Todd Phillips filme la descente aux …

Lire la suite de Rire, une malédiction (Joker, Todd Philips)

Disparition et amnésie (Au lac des Bois, Tim O’Brien)

Ce roman est original, bouleversant. Il remet en question l’homme et son innocence, l’homme et son passé, l’homme comme magicien et danger pour lui-même et pour les autres. John Wade vient de perdre la primaire de son parti et il se retrouve avec sa femme dans un cottage près de la frontière canadienne pour tenter …

Lire la suite de Disparition et amnésie (Au lac des Bois, Tim O’Brien)

Antigone dans le feu du djihad (Embrasements, Kamila Shamsie)

Embrasements est un coup de poing, un livre magistral, une réécriture du mythe d’Antigone maîtrisée à la perfection. Amour, politique, trahison, mensonge, actualité et religion se côtoient, se confrontent pour finalement se mêler et former un livre qui a été un véritable coup de cœur. Isma, Aneeka et Parvaiz Pasha sont frères et sœurs, orphelins …

Lire la suite de Antigone dans le feu du djihad (Embrasements, Kamila Shamsie)

La neige noire de Mourmansk (Oublier Klara, Isabelle Autissier)

Isabelle Autissier renoue avec son sujet de prédilection et raconte une nouvelle fois l’homme confronté à la nature dans un roman superbe, maîtrisé à la perfection. Les relations humaines sont également au cœur d’Oublier Klara, évoquées toute en finesse et avec beaucoup de justesse. Iouri est Américain. Russe d’origine, il revient dans son pays après …

Lire la suite de La neige noire de Mourmansk (Oublier Klara, Isabelle Autissier)

Suspense, perversité et mystère (Le maître des illusions, Donna Tartt)

Passé composé et imparfait pour raconter l’irracontable… Richard, le narrateur, est Californien mais rêve de disparaître de cet état, de quitter ses parents misérables et la station-service de son père. Il atterrit finalement à la faculté d’Hampden, dans le Vermont, où il choisit d’étudier le grec ancien. Ce n’est pas tant la matière, certes qu’il …

Lire la suite de Suspense, perversité et mystère (Le maître des illusions, Donna Tartt)

Une réécriture intéressante mais incohérente (Le nouveau, Tracy Chevalier)

Tracy Chevalier s’inspire ici de Othello, la tragédie de Shakespeare pour créer un décor et une histoire lui permettant de dénoncer le racisme et le harcèlement scolaire. Bâti en cinq parties (comme les cinq actes de Shakespeare), scindant ainsi une journée d’école, l’auteure raconte l’histoire de Dee et O, ce dernier venant d’arriver à Washington, …

Lire la suite de Une réécriture intéressante mais incohérente (Le nouveau, Tracy Chevalier)

La ronde des sentiments à l’asile (La salle de bal, Anna Hope)

S'éloignant de son Chagrin des vivants qui se déroulait dans le Londres d'après la Premiere Guerre Mondiale, Anna Hope situe cette fois son roman au début du XXème, dans le Yorkshire et non plus dans la capitale. Là encore, le récit est bâti sur le destin de trois personnages chacun leur tour au cœur d'un …

Lire la suite de La ronde des sentiments à l’asile (La salle de bal, Anna Hope)

La passion et la douleur (Douce, Sylvia Rozelier)

Sylvia Rozelier nous offre un roman sur la passion, qui fait forcément penser à Ça raconte Sarah de Pauline Delabroy Allard. Ici, la narratrice s’adresse à celui qu’elle imagine la lire, celui qui lui a fait découvrir le vrai amour mais aussi celui qui l’a détruite à petit feu. C’est dur d’aimer, surtout d’aimer quelqu’un …

Lire la suite de La passion et la douleur (Douce, Sylvia Rozelier)

Alice, femme de son temps (La symphonie du hasard, Douglas Kennedy)

Douglas Kennedy dresse ici un portrait de femme où rien ne manque. Tous ses personnages sont construits, leur psychologie est intéressante et aucun n’est pensé de manière manichéenne. Rien n’est ici noir ou blanc d’ailleurs : cette trilogie est bâtie toute en nuances, sur deux décennies. Les États-Unis, leur Histoire depuis les années 70 servent …

Lire la suite de Alice, femme de son temps (La symphonie du hasard, Douglas Kennedy)

Un rythme trop nonchalant (Sentinelle de la pluie, Tatiana de Rosnay)

Sentinelle de la pluie n’a, en soi, rien d’extraordinaire. Linden est photographe, et il a posé ses bagages à San Francisco. Sa mère est Américaine et son père Français, et ils vivent en Provence tandis que Tilia, l’aînée de la famille, a élu domicile à Londres. Pour fêter l’anniversaire de mariage de leurs parents, ils …

Lire la suite de Un rythme trop nonchalant (Sentinelle de la pluie, Tatiana de Rosnay)

L’ombre et la lumière (Nevada, Laure de Clermont-Tonerre)

Un véritable coup de cœur que ce film : chaque plan surpasse le précédent en finesse et en beauté. L’histoire, racontée tout en finesse, suit les traces de Roman Coleman (Matthias Schoenaerts, habitué aux rôles de détenus sensibles mais potentiellement colériques), un prisonnier sombre et mystérieux qui ne semble s’éveiller qu’au contact des chevaux sauvages …

Lire la suite de L’ombre et la lumière (Nevada, Laure de Clermont-Tonerre)

Une gifle magistrale (J’ai couru vers le Nil, Alaa El Aswany)

J’ai couru vers le Nil est particulièrement percutant. Sa construction en roman choral le rend encore plus fort, permet de montrer à quel point la Révolution a touché tout le monde, hommes et femmes, garçons et filles mais aussi pauvres et riches, jeunes et vieux. Pendant les cent premières pages, elle rend la lecture un …

Lire la suite de Une gifle magistrale (J’ai couru vers le Nil, Alaa El Aswany)

Aimer et ses limites (L’autre continent, Romain Cogitore)

C’est un film qui parle en délicatesse de la maladie, de l’amour face à elle, de la réaction des proches qui font comme ils peuvent. Maria (Déborah François, très juste, touchante) rencontre Olivier (Paul Hamy, désarmant) à Taïwan, qui coproduit d’ailleurs le film – ce pourquoi les acteurs ont dû beaucoup travailler leurs répliques en …

Lire la suite de Aimer et ses limites (L’autre continent, Romain Cogitore)