Catégories
Critiques cinématographiques Critiques, cinéma étranger

De l’esprit et du mordant (Les faussaires de Manhattan, Marielle Heller)

Un film étonnant, caustique et avec beaucoup d’esprit. Un peu comme l’héroïne en fait, Lee Israël, auteure ruinée qui, après avoir vendu une lettre que Katharine Hepburn lui avait adressé, réalise que ce marché pourrait s’avérer être une véritable mine d’or… Là voilà donc qui mêle ses talents de biographe à son inventivité pour créer […]