Catégories
Critiques cinématographiques Critiques, cinéma français

Banlieue à fleur de peau (Les misérables, Ladj Ly)

C’est l’histoire d’une guerre. D’une guerre à demi-mot puis d’une guerre ouverte. D’une guerre entre trois flics de la BAC et les jeunes d’une cité. Les arbitres ? « Le maire » de la banlieue, un gros bonnet local de la drogue et les frères musulmans. L’étincelle ? Il n’y en a à la fois qu’une et des tas. […]

Catégories
Critiques cinématographiques Critiques, cinéma étranger

Les coulisses de Tinseltown (Once upon a time… in Hollywood, Quentin Tarantino)

Mon premier Tarantino… Je dois dire que je ne m’attendais pas du tout à ça. On m’avait dit « prépare-toi, de la violence, beaucoup de violence et du sang. ». On ne m’avait pas averti que les deux premières heures passeraient à un rythme d’escargot. Et pourtant. J’avoue que j’ai vraiment eu du mal à […]

Catégories
Critiques cinématographiques Critiques, cinéma étranger

« Une comédie sans clowns, une tragédie sans méchants » (Parasite, Bong Joon Ho)

Ce film est un délice. Un délice à la fois caustique, drôle, touchant, et horrifiant par moments (avis aux âmes sensibles). Un délice qui a remporté la Palme d’Or à Cannes. La famille de Ki-Taek vit dans un bouiboui en Corée du Sud, tous sont sans emploi. Il y a le fils, la fille, le […]

Catégories
Critiques cinématographiques Critiques, cinéma français

D’autres mondes (Zombi Child, Bertrand Bonello)

Ce film est étrange. D’une lenteur impressionnante, la réalisation commence par nous montrer Haïti et sa verdure en 1962. Après qu’un homme ait découpé un poisson lune et réalisé une sorte de poudre – un rite vaudou devinons-nous, la caméra suit un Haïtien mutique et assez bizarre qui semble revivre alors que l’on vient d’assister […]

Catégories
Critiques cinématographiques Critiques, cinéma français

Un film étriqué (Sibyl, Justine Triet)

Un film violent, grotesque par moments. Je n’ai pas aimé. Sibyl (Virginie Efira, impressionnante), psychanalyste, décide de revenir à ses premiers amours et de se remettre à l’écriture, quittant pour ce faire nombre de ses patients. Lorsque Margot (Adèle Exarchopoulos, parfaite dans ce rôle) l’appelle, en larmes, affolée et éplorée, elle ne peut faire autrement que […]