Sons of Philadelphia, Jérémie Guez

Avec Sons of Philadelphia, son deuxième long-métrage, Jérémie Guez filme les quartiers populaires de la ville et ses gangs mais en prenant soin de rester dans la nuance. Les relations humaines priment ici sur le sang et l'action, ce qui prouve qu'un bon thriller ne repose pas que sur les balles.

Bruit de fond, Don DeLillo

Empreinte d’une ironie infinie, la plume de Don DeLillo embrasse les extravagances de notre temps, de la société de consommation et de la technologie. Pourtant écrit en 1984, Bruit de fond (White Noise) est d’une acuité brûlante. Écrit à la première personne, ce roman plonge le lecteur dans les pensées plus ou moins rationnelles de …

Lire la suite de Bruit de fond, Don DeLillo

Judas and the Black Messiah, Shaka King

Shaka King retrace avec ce deuxième long-métrage le parcours de William O’Neal, son entrée et son évolution sinueuse au sein des Black Panthers, micro chevillé à la poitrine, mort chevillée à l’âme. Ce voleur de voitures pris sur le fait est envoyé comme indic par le FBI, chargé d’observer et de dénoncer, de rédiger des …

Lire la suite de Judas and the Black Messiah, Shaka King

L’aube américaine, Joy Harjo

Joy Harjo écrit la douleur des Amérindiens, ceux qui ont dû partir de leur forêt, quitter leurs arbres, leurs fleurs et leurs rivières pour satisfaire le gouvernement d’Andrew Jackson – la Piste des Larmes ou la blessure lancinante qui a marqué ces peuples à jamais. Ses vers hachent l’air, embrassent l’herbe, l’écorce des troncs et …

Lire la suite de L’aube américaine, Joy Harjo

Là où nous dansions, Judith Perrignon

La fumée âcre des usines est là, flotte toujours dans l’air, lourde réminiscence de la Détroit d’avant, d’avant la "Bankruptcy", d’avant la misère. D’entre deux misères. En 2013, la ville se vide, les hommes désertent et ceux qui restent sont vides, aussi vides que les rues, que les manufactures désaffectées, vides de rythme, vides d’amour, …

Lire la suite de Là où nous dansions, Judith Perrignon

Putzi, Thomas Snégaroff

Même si Thomas Snégaroff et Gallimard ne le présentent pas ainsi, il s’agit bien là du travail d’un historien. Extrêmement documenté, travaillé, recherché, abouti, Putzi revient sur le destin d’Ernst Hanfstaengl, « le pianiste d’Hitler ». Certes romancée, cette biographie croise les sources, mêle géopolitique et atermoiements individuels, prend de la hauteur avant de zoomer sur un …

Lire la suite de Putzi, Thomas Snégaroff

Le feu sur la montagne, Edward Abbey

Roman de pur nature writing, Le feu sur la montagne offre un écrin de lumière à ces hommes et ces femmes chassés de leurs terres par le gouvernement américain, par ses aspirations scientifiques et sécuritaires. John Vogelin, à soixante-dix ans, n’a jamais vécu ailleurs que dans le ranch que son père a construit, baigné par …

Lire la suite de Le feu sur la montagne, Edward Abbey

Fantômes, Christian Kiefer

Fantômes comme ceux des soldats tués pour leur pays, comme les fantômes des villageois Vietnamiens morts dans la forêt, comme les Phantoms qui déversaient napalm, feu et fureur sur la jungle asiatique, comme les fantômes qui reviennent hanter les rêves éveillés de John Frazier, silhouettes spectrales aux traits brouillés, yeux bridés et sourire flouté par …

Lire la suite de Fantômes, Christian Kiefer

Arbre de l’oubli, Nancy Huston

En entremêlant trois voix, Nancy Huston signe un roman féminin confus et fourre-tout sur l’appartenance, la religion, l’abus sexuel et la « race » aux États-Unis. Shayna a la peau sombre, bien plus sombre que celle de ses parents. Joel et Lili Rose sont blancs, « beiges » dit l’auteure, et la fillette, « marron », aura bien vite le sentiment …

Lire la suite de Arbre de l’oubli, Nancy Huston

Exercice de confiance, Susan Choi

Lire un roman, c’est se livrer avec abandon à l’auteur et aux pages qu’il a écrites, au monde qu’il a créé. C’est un véritable exercice de confiance. Susan Choi, en choisissant un tel titre, fait ainsi référence à cette relation émotionnelle si intime liant le lecteur et l’écrivain, au-delà des ateliers théâtraux auxquels s’adonnent les …

Lire la suite de Exercice de confiance, Susan Choi

Le jeu de la dame, Walter Tevis

Beth Harmon est une petite prodige. Elle découvre les échecs à huit ans, dans le sous-sol de l’orphelinat où elle vit, entourée de filles qu’elle ignore – seule Jolene, une grande adolescente noire et jolie, audacieuse et sans complexe échappe à son timide dédain. Puis Beth gravira les échelons, peu à peu, s’éloignant de l’enfant laide …

Lire la suite de Le jeu de la dame, Walter Tevis

L’accident de chasse, David L. Carlson ; Landis Blair

Après la mort de sa mère, en 1959, Charlie Rizzo arrive à Chicago, chez son père qu’il ne connaît presque pas. Aveugle, Matt vit dans cette ville depuis des décennies, le Little Italy de sa jeunesse ayant aussi peu changé que les verres de ses lunettes ne se sont colorés. Comme un reflet de l’obscurité …

Lire la suite de L’accident de chasse, David L. Carlson ; Landis Blair

Les sept de Chicago, Aaron Sorkin

Les sept de Chicago se construit lentement, au fur et à mesure que les plans se succèdent. Avec ce long­-métrage, Aaron Sorkin revient sur un procès mythique de l’histoire des États-Unis, tout aussi révoltant que celui qui s’ouvrit contre les Central Park Five dont il est question dans la série When They See Us (Dans …

Lire la suite de Les sept de Chicago, Aaron Sorkin

Kingdomtide, Rye Curtis

En 1986, alors que s’ouvre la période de Kingdomtide, précédant l’Avent et célébrée par les Méthodistes, une Texane de soixante-douze ans part avec son mari pour le Montana, espérant passer quelques jours dans une cabane, au grand-air. Leur petit avion se crashe et, miraculée, la vieille dame doit apprendre à subsister en pleine forêt – …

Lire la suite de Kingdomtide, Rye Curtis

Tes ombres sur les talons, Carole Zalberg

Carole Zalberg a une écriture chantante, toute en finesse et en nuances. Elle rejette le verbe juste avant le point, aime à placer les compléments avant le prédicat, à alterner longs énoncés et phrases elliptiques. Elle commence par une narration à la première personne, raconte la malaise et le mal-être, les premiers échecs. Puis elle …

Lire la suite de Tes ombres sur les talons, Carole Zalberg

Un bref instant de splendeur, Ocean Vuong

Ocean Vuong n’écrit pas seulement une lettre à sa mère – il écrit aussi une déclaration d’amour à celui qui habita son cœur en premier et qui le tira du « monde des noyés » pour le métamorphoser en eau, ruisselante et forte, imprévisible et impétueuse. Il raconte le Vietnam de Lan, sa grand-mère, et celui de …

Lire la suite de Un bref instant de splendeur, Ocean Vuong

Tu ne désireras pas, Jonathan Miles

Tu ne désireras pas (Want Not) est bâti à la manière d’un triptyque, chacune des toiles faisant écho à l’autre, communiquant avec sa voisine. L’alternance entre trois personnages, trois environnements différents rythme le roman. Les longues phrases de Miles s’enroulent sur la page, lignes après lignes, sans doute conséquence de sa volonté de se plonger …

Lire la suite de Tu ne désireras pas, Jonathan Miles

Huit crimes parfaits, Peter Swanson

Peter Swanson a ici recours à un procédé que son héros considère lui-même comme de plus en plus commun et recherché de nos jours : un narrateur à la fiabilité douteuse. Seulement, pour que ce procédé fonctionne, il ne nécessite pas forcément une narration à la première personne et de régulières apostrophes adressées aux lecteurs : J. …

Lire la suite de Huit crimes parfaits, Peter Swanson

One Night in Miami, Regina King

Quasi huis-clos très théâtral, One Night in Miami... s’attarde sur une nuit bien particulière, celle durant laquelle Cassius Clay devient champion du monde de boxe, catégorie poids lourds – nous sommes le 25 février 1964, à Miami. Depuis quelques temps déjà, celui qui se baptisera Mohammed Ali est accompagné dans sa conversion à l’Islam par …

Lire la suite de One Night in Miami, Regina King

Baiser ou faire des films, Chris Kraus

Chris Kraus le dit lui-même, l’histoire nazie a une influence non négligeable sur son œuvre. S’il s’en éloigne davantage dans Baiser ou faire des films que dans La fabrique des salauds, son narrateur, Jonas Rosen, n’en est pas moins tourmenté par les actes nébuleux de son grand-père, Apapa, qui fut SS pendant le Troisième Reich. …

Lire la suite de Baiser ou faire des films, Chris Kraus

Homesman, Glendon Swarthout

« Homesman » pourrait être traduit par « rapatrieur ». C’est en tout cas le néologisme que Laura Derajinski a choisi pour décrire le « homesman » évoqué par Glendon Swarthout, cet individu élu pour ramener des femmes ayant perdu la tête chez elles, à l’Est, loin de leur époux, de leur foyer, des Grandes Plaines de l’Ouest, des hivers glacials, …

Lire la suite de Homesman, Glendon Swarthout

Pieces of a Woman, Kornél Mundruczó

Les phrases de ce film sont longues, s’étirent, courent sur plusieurs minutes comme des mots courraient sur plusieurs lignes : peu de points, de cuts. Le montage est discret, la caméra se meut lentement, tourne dans la pièce autour des protagonistes, puis se concentre sur les mains, les ongles vernis, la jugulaire qui pulse, les doigts …

Lire la suite de Pieces of a Woman, Kornél Mundruczó