Aventures au pays des Maharajas (Maharaja, M.J. Carter)

Ce roman a été salué par la critique, et pour cause. Nous sommes en 1857, à Calcutta. La Compagnie britannique des Indes Orientales régit la région ainsi qu’une grande partie du pays, tentant de faire régner l’ordre. C’est sans compter sur des bandits, des « thugs » qui s’attaquent aux voyageurs et les étranglent avec un foulard... Lire la Suite →

Publicités

Et si on partait et on quittait tout, du jour au lendemain ? (Une autre femme, Anne Tyler)

Encore un roman d’Anne Tyler. Oui, je sais. J’adore cette auteure. Sa manière inimitable d’écrire et de décrire les petites choses du quotidien, les lassitudes amoureuses, la vie de famille et ses désagréments. Delia vit avec Sam Grinstead depuis son plus jeune âge. Il a repris le cabinet de son père, et l’a épousée elle,... Lire la Suite →

Un roman du XXIème siècle (Freedom, Jonathan Franzen)

Là encore, l’histoire d’un couple, d’une famille, qui s’aiment, qui se déchirent et se re-aiment. La construction du roman est originale : l’autobiographie, écrite à la troisième personne, de Patty (inventée par Franzen) est encadrée par des passages exprimant la vision de son couple, de sa famille, par le voisinage. Ainsi, l’auteur donne une perception extérieure... Lire la Suite →

Un amour d’espionne (Le moineau rouge, Jason Matthews)

Un bon roman d’espionnage, mêlant amour, trahison et secrets d’état. Red Sparrow, c’est l’histoire d’une jeune russe poussée à l’espionnage contre son gré et qui va finalement y prendre un certain plaisir, notamment grâce aux rencontres provoquées par ce nouveau statut… Dominika est jeune, belle, désirable, et terriblement douée dans ce qu’elle fait. Et grâce... Lire la Suite →

Une ode à l’amour (Appelle-moi par ton nom, André Aciman / Call me by your name, Luca Guadagnino)

Très bien écrit dans un style qui surprend malgré tout, ce roman nous emporte dans les pensées alambiquées d’Elio, jeune italo-américain, fils d’un professeur émérite et passant ses étés dans la maison familiale de B. en Italie, prise entre le verger fabuleux et la mer. La demeure est celle de tout artiste, scientifique, historien, énergumène,... Lire la Suite →

Un roman détente présentant une société superficielle et faite de faux semblants (Les yeux jaunes des crocodiles, Katherine Pancol)

Un classique me direz-vous. Certes, mais il n’en reste pas moins que c’était mon premier Pancol. Se dévore tout seul, sans vraiment d’accroc. Une écriture fluide et même si l’absence de chapitre peut perturber au début, les changements réguliers de focalisation nous permettent de respirer sans que le roman ne soit indigeste. Beaucoup de personnages... Lire la Suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑