La nuit des pères, Gaëlle Josse

Gaëlle Josse se glisse dans la peau d’une femme mal-aimée qui porte sur ses épaules une solitude trop grande pour elle, une solitude héritée de l’enfance, d’un père en colère qui ne dit rien mais crie, la nuit. Pour la première fois depuis des années, Isabelle revient dans la maison de ses jeunes années, appelée par son frère qui doit lui annoncer que celui auquel elle pense parfois comme à l’ogre de leur enfance entre dans la nuit des pères. Dans cette sorte de huis-clos sur les traces d’un passé malheureux alors que le présent fuit la mémoire du Saturne de ces montagnes, Isabelle s’adresse à celui qui ne l’a jamais comprise, qui n’a jamais essayé semble-t-il. Ses souvenirs enfouis lors de sa fuite remontent peu à peu à la surface au contact des murs en pierre, face au regard de cet homme devenu vieux et fragile malgré son amour pour la montagne, sa voix grave, sa résistance apparente. Puis la narration bascule dans l’Histoire, laissant le lecteur et l’héroïne comprendre, enfin, les silences, la dureté, la froideur, la cruauté aussi, parfois – les cris, la nuit. C’est Olivier, le fils, le frère, solide et présent, calme et aimant qui conclut ce court roman tout en finesse, jusqu’aux dernières pages.

Gaëlle Josse sait manier les mots, alterner les énoncés brefs, simples, et les éclats poétiques, d’autant plus lumineux qu’ils brillent comme des diamants parmi ces phrases aux arêtes aigües. Ses personnages sont vrais, pleins d’une authenticité touchante, marqués par des blessures encore à-vif qui contribuent à faire d’eux des êtres de chair et de sang bien davantage que des protagonistes d’encre et de papier.

Merci aux éditions Noir sur Blanc pour cette lecture.

Gaëlle Josse – La nuit des pères
Noir sur Blanc (Notabilia)
18 août 2022 (rentrée littéraire d’automne 2022)
192 pages
16 euros

Ils/elles en parlent aussi : Aux vents des mots. Lili au fil des pages. Tours et culture. Little pretty books. Vagabondage autour de soi. Rumeur d’espace. Sur la route de Jostein

13 réflexions sur “La nuit des pères, Gaëlle Josse

  1. Ping : Gaëlle Josse – La nuit des pères | vagabondageautourdesoi

  2. Ping : 10 romans de la rentrée littéraire 2022 – Pamolico – critiques romans, cinéma, séries

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s