Le duel des grands-mères, Diadié Dembélé

Le narrateur, Hamet, presque douze ans, vit à Bamako avec sa mère. Son père travaille en France et il leur téléphone régulièrement, outré par ce qu’apprend le jeune héros pendant ses cours qui contredisent la religion. Le garçon n’aime pas le directeur, ni même ses professeurs, n’aime pas devoir parler français, délaisser le soninké et le bambara. Alors il erre dans les rues de la capitale malienne en faisant l’école buissonnière. Lorsque ses parents l’apprennent, il est décidé qu’Hamet sera envoyé dans la brousse, dans le village où vit ses grands-mères.

Le duel des grands-mères est un court roman d’apprentissage chatoyant, porté par une plume exclamative, vive et très imagée qui mêle français parlé, expressions créoles et rythme sonore, presque rimé. Les événements sont perçus par un enfant malin et têtu, aimant à faire des bêtises et à se rebeller timidement, ce qui donne au récit un côté malicieux et souvent plein d’humour. Hamet conte parfois une légende ou relate un bref épisode du passé de sa famille – très étendue et aux liens souvent complexes à saisir –, ce qui permet à l’Histoire du pays de s’esquisser à grands traits, en filigrane des aventures du jeune narrateur. Diadié Dembélé teinte son histoire des couleurs du Mali, l’imprègne des odeurs des beignets et de la savane, du goût du gombo et de la bouillie de mil, y fait peser le soleil brûlant d’Afrique noire. Malgré la bonne humeur et l’insolence espiègle qui s’en dégage, ce premier roman reste parfois hermétique tant la narration dépend des métaphores maliennes – certes savoureuses, mais souvent énigmatiques. Le duel des grands-mères reste malgré tout un voyage miniature, dépaysant et ensoleillé.

Merci aux éditions JC Lattès et à NetGalley pour cette lecture.

Diadié Dembélé – Le duel des grands-mères
JC Lattès
5 janvier 2022 (rentrée littéraire d’hiver 2022)
19 euros
224 pages

Ils/elles en parlent aussi : Le petit caillou dans la chaussure. Sur la route de Jostein. Les Carpenters racontent. Joelle books

Publicité

14 réflexions sur “Le duel des grands-mères, Diadié Dembélé

    1. C’est un joli voyage mais on regrette l’absence d’un lexique ou de l’explication de certaines expressions. Certes, elles ajoutent au charme du roman d’apprentissage mais elles sont très nombreuses et l’alourdissent en empêchant une compréhension parfaite.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s