Catégories
Bandes dessinées

Sur un air de fado, Nicolas Barral

Nicolas Barral, avec ses illustrations colorées et faussement gaies, entraîne le lecteur dans le Portugal de Salazar, entre oppression et mort – mais l’amour vient percer les nuages noirs de la dictature. Fernando est médecin et ses aventures d’activistes sont terminées depuis longtemps. Il se contente de sa routine, de ses coups d’un soir, l’esprit plus vraiment hanté par celle qui fut sa femme. Et puis, comme un clin d’œil de la vie, le destin se répète. Attachants, les personnages de Sur un air de fado ont un visage expressif et très humain, marqué de caractéristiques comme le sont les hommes. Les femmes de Barral ont par contre tendance à se ressembler, pin-ups brunes à la poitrine généreuse et au sourire mutin – peut-être parce qu’elles sont celles qui attirent Fernando, l’une apparaissant d’ailleurs comme la réincarnation de son amour de jeunesse, mise sur son chemin par les circonstances, par le hasard qui s’acharne.

Les maisons, la lumière et le tramway lisboètes peuplent ces planches et raniment une époque, celle des clubs de fado qui tiennent bon, éclats de musique et de joie dans le quotidien sous la dictature. Il suffit de vouloir la légèreté pour fermer les yeux et vivre normalement, ce que Fernando avait tâché de faire avant de croiser un enfant, rencontre qui le mènera sur une voie dangereuse. L’alternance entre passé et présent, assez classique, permet de ménager le suspense et d’amener les détails de l’intrigue peu à peu, les distillant dans ces dessins tantôt sépia tantôt éclatants de couleurs chaudes. Sans être d’une grande originalité, ce roman graphique choisit pour cadre un pays rarement le théâtre d’œuvres de fiction. Ainsi, si aucune information historique notoire n’est réellement amenée, l’ensemble a le mérite de mettre à l’honneur le Portugal et une époque dont on parle peu.

Merci aux éditions Dargaud et à NetGalley pour cette lecture.

 

Nicolas Barral – Sur un air de fado
Dargaud
22 janvier 2021
160 pages
22,50 euros

Ils en parlent aussi : Deci delà, Brussels stars, Hello book, Ju lit les mots, L’accro des bulles, Liseuse hyperfertile, Tours et culture, PatiVore, Lire en bulles, Les miscellanées d’Usva

11 réponses sur « Sur un air de fado, Nicolas Barral »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s