Romans : les coups de cœur 2020

Parce que plus de cent vingt livres ont été chroniqués sur Pamolico cette année, une sélection des plus belles sorties littéraires de 2020 s’imposait – sans doute plus sombre que la liste de Noël mais emplie de tout autant de merveilles.

Ohio – Stephen Markley

Pour dire l’Amérique profonde et ses meurtrissures, les fractures sociales et la jeunesse bancale qui se construit sur des rêves irréalisables et des traumatismes indépassables. La construction d’Ohio, récit choral ambitieux et brillant, est impressionnante de maîtrise – le primo romancier Stephen Markley signe le début d’une carrière plus que prometteuse…  critique ici.

Betty – Tiffany McDaniel

Betty est à la fois un crève-cœur et un ciel parcouru d’étoiles filantes, un rayon de lune reflété par un éclat de verre brisé. C’est un roman qui emporte loin, ailleurs, dans une histoire triste tissée de contes argentés et merveilleux. Douceur et douleur riment et c’est ce que les légendes de Landon soulignent avec une tendre tristesse : critique ici.

Sugar Run – Mesha Maren

Histoire d’amour enivrante au cœur des Appalaches, drame amoureux baigné d’ombre et de lumière, Sugar Run laisse pantois par l’assurance fragile de la plume et par la violence émaillée d’éclats de soleil que raconte l’auteure. Drogues et pauvreté, sang et tragédies dans l’Amérique profonde : critique ici.

Ces montagnes à jamais – Joe Wilkins

Parce que les montagnes Appalaches ne sont pas le seul coin reculé des États-Unis où les auteurs aiment puiser leur inspiration. Le Montana est tout autant riche de personnages attachants – et de milices blanches républicaines détestables : critique ici.

Avant la longue flamme rouge – Guillaume Sire

Guillaume Sire nous emporte à la suite de Saravouth, enfant pendant la guerre civile cambodgienne, met ses pas dans ceux maladroits et assurés tout à la fois du jeune héros. Sans jamais s’éloigner de la douceur enfantine de l’esprit du garçon, l’auteur met des mots sur l’innommable, et transforme en rêves les pires cauchemars : critique ici.

Des kilomètres à la ronde – Vinca Van Eeecke

La France et sa jeunesse des campagnes désœuvrées, libre croit-elle, mais gonflée d’ennui, un ennui dangereux parce que synonyme d’un besoin irrépressible de s’enivrer, d’une manière ou d’une autre, quitte à effleurer des flammes : critique ici.

Mauvaises herbes – Dima Abdallah

D’un père à sa fille ou d’une fille à son père, pour réconcilier ou pour preuve d’amour filial. Mauvaises herbes est un chant, une danse, un bouquet de fleurs fraîches entre France et Liban, guerre civile et enfance qui résiste : critique ici.

Les inconsolés – Minh Tran Huy

Entre conte de fée et histoire d’amour moderne mais tragique, ce livre émerveille par la beauté gracile de la plume et par les enchantements que tisse l’auteure, nous emportant ainsi dans les ruines des châteaux de notre enfance passée : critique ici.

Trencadis – Caroline Deyns

Hommage à une artiste hors-norme, ce roman l’est tout autant. Fragments d’une vie, mosaïque constellée de couleurs, de joies et de peines, étoilée de brisures coupantes, les chapitres du livre de Caroline Deyns dansent, surprennent, ravissent par leur inventivité et leur audace toujours subtiles et féministes : critique ici.

Île – Siri Ranva Hjelm Jacobsen

Pour la poésie de la plume, pour l’atmosphère cotonneuse qui enveloppe les mots, pour les bans de brume qui nimbent les arrêtes des phrases courtes. Lire Île, c’est être dépaysé, partir aux Féroé, découvrir des traditions d’un autre temps et se laisser porter par la mélodie déroutante des pages : critique ici.

26 réflexions sur “Romans : les coups de cœur 2020

  1. très jolie compilation!!!
    coup de cœur partagé pour « Betty » et surtout « Avant la longue flamme rouge » qui est en tête de quinté pour moi 🙂
    « Ohio » est en prévision depuis que j’ai lu ta chronique 🙂
    je n’avais pas remarqué « Les mauvaises herbes »…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci !
      Oui, nous avons eu pas mal de titres en commun cette année 🙂
      J’en suis ravie, hâte d’avoir tes impressions dessus ! Il est un peu poussif au début mais le reste vaut vraiment la peine de poursuivre.
      Mauvaises herbes est un roman d’une délicatesse et d’une poésie rare. Un grand coup de cœur, plein de finesse. Je pense qu’il pourrait te plaire !
      En attendant d’échanger à nouveau, je te souhaite une très bonne année, plus joyeuse que 2020, et plus douce aussi – mais tout aussi riche, si ce n’est plus, en découvertes littéraires 💫😊

      Aimé par 1 personne

  2. Maximelefoudulivre

    Bonjour Ceciloule,

    Merci pour cet article !
    De très bonnes idées lectures 🙂
    Je vais m’empresser de me procurer « ces montagnes à jamais » 🙂

    Une très belle année pour vos critiques de livres !

    A bientôt

    Aimé par 1 personne

  3. Très beau bilan! Ohio est pour moi aussi une lecture marquante de 2020. « Ces montagnes à jamais » et « Ile » surtout me tentent énormément, d’autant plus que j’ai eu un très grand coup de coeur pour les Féroé que j’ai découvertes pendant deux semaines en 2019. Un livre à découvrir de toute urgence, je dirais. Bonne fin d’année, Cécile.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s