David E. Kelley, le réalisateur de l’adaptation de Big Little Lies (Liane Moriarty), a décidément fait de Nicole Kidman sa muse. Après avoir été l’une des actrices principales de cette série, elle se voit cette fois offrir une tête d’affiche dans The Undoing, elle aussi basée pour partie sur un livre (You Should Have Known de Jean Hanff Korelitz). Cette nouvelle création de Kelley est produite par HBO, filmée par Susanne Bier et disponible sur OCS. .

La psychologie des personnages y est extrêmement travaillée et l’ensemble parvient à tenir en haleine jusqu’à la fin du huitième épisode. Kidman y incarne ici aussi une mère de famille qui vit à New York et non sur la côte Ouest. Son mari, Jonathan, à qui Hugh Grant prête ses traits et son accent so british, est oncologue tandis qu’elle-même est psychologue. Leur vie confortable, tant financièrement qu’affectivement parlant, bascule lorsque la mère d’un des camarades de classe de leur fils est retrouvée assassinée dans son atelier d’artiste. Jonathan disparaît alors et les soupçons se concentrent sur cet homme qui semble pourtant d’une infinie douceur. Grace ne comprend pas ce qui se passe, cherche à remonter ses souvenirs pour tenter d’y trouver une faille. Elle est heureuse, amoureuse et se leurre donc dans cette illusion de bonheur qui déjà se fissure, ébranlée par la presse, par la police et par l’opinion publique. Plus rien ne sera comme avant et, à l’image de la Gemma Foster de la série éponyme, elle doit faire face et enquêter de son côté, protéger son fils tout en tâchant d’envisager toutes les éventualités.

Entre thriller psychologique, série domestique, judiciaire et enquête policière, The Undoing reprend les codes de Big Littles Lies et les applique à une nouvelle intrigue : Kelley les tord pour les conformer à ce projet-ci. Il s’en éloigne juste assez pour développer l’aspect pesant et mystérieux que l’on devinait déjà dans Big Little Lies, laissant davantage de côté les amitiés qui amenaient beaucoup de douceur et de complexité émotionnelle à la première. La série est donc ici plus sombre, l’enquête prend davantage de place, tout comme son écho dans les médias. En outre, on se concentre cette fois sur le délitement d’une seule famille et non sur trois foyers comme c’était le cas dans l’adaptation du Moriarty. Ce qui est certain, c’est que profondeur psychologique et suspense mènent la danse, portés par des acteurs fébriles très convaincants, tous deux nominés aux Golden Globes 2021.

Pour la bande-annonce, c’est ici.

Ils en parlent aussi : Cinétib, Watchama, Culture vsnews, Les chroniques de Cliffhanger et Co, Art without Skin, Avis 2 femmes

7 commentaires »

  1. pourquoi pas après tout… Je n’ai pas encore lu ce roman qui est semble-t-il le meilleur (déçue par « le secret du mari ») alors commencer par la série ce serait une première étape 🙂
    en ce moment je regarde des séries anciennes sur Polar+ : les témoins » et hier soir une série anglaise que j’avais déjà vue « Unforgotten »
    régression ? ras le bol des programmes actuels?

    Aimé par 1 personne

    • Je parle de deux séries différentes du même réalisateur mais effectivement, Big Little Lies (livre et série) est vraiment bien (j’avoue n’avoir lu que deux pages du Secret du mari alors que j’ai dévoré ce roman ci).
      Quant à The Undoing, c’est un pendant intéressant à Big Little Lies bien que totalement indépendant. Le réalisateur est le même et il filme une nouvelle fois une histoire de famille avec Nicole Kidman en son cœur, mais la comparaison s’arrête là.
      Mes parents regardent les témoins et ils aiment bien je crois ! Pour Unforgotten, je ne connais pas. Mais il faut vraiment savoir trier, il y a de tout sur les (trop) nombreuses plateformes !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s