Catégories
Sélections du Goncourt

L’anomalie, Hervé Le Tellier

L’anomalie ou cet OVNI littéraire qui vient, comme Le monde n’existe pas avant lui, remettre en question notre Terre, notre vie, notre réalité. Onze personnages, c’est bien trop, se récrira une éditrice à la fin du roman. C’est pourtant le nombre sur lequel Hervé Le Tellier a tout misé. Onze protagonistes dont les destins parfois se mélangent mais, au fond, qu’importe. Nigéria, États-Unis et France ; Lagos, Howard Beach, New-York, Washington et Paris. Un tueur à gages, une avocate, une fillette, un chanteur, un écrivain, un architecte et sa compagne, deux scientifiques, un pilote gravement malade et puis ceux qui gravitent autour d’eux, qui tentent de comprendre l’incompréhensible, l’inimaginable.

L’originalité de L’anomalie ne repose pas sur le style, somme toute peu élaboré ou même poétique. Tout est dans la nuance, la réflexion, l’idée. Se mêlent méditations théologiques, philosophiques, quelques fins traits d’humour, dialogues savoureux, et ici ou là une référence discrète à notre crise sanitaire – qui, d’ailleurs, aurait pu être la source d’inspiration de l’auteur pour ce roman s’il n’était pas déjà écrit et en voie de parution. Évanescent et prosaïque tout à la fois, le récit d’Hervé Le Tellier remet en cause l’humanité, interroge et aborde les choses de la vie en prenant un parti-pris étonnant. L’écrivain est membre de l’Oulipo, institut littéraire spécialisé dans l’innovation, l’inattendu, l’invention et le rare : il a donc réussi à s’inscrire dans la lignée de cette organisation malgré le banal de certaines scènes et de la plume. Quant aux dernières pages, chacun les interprétera comme bon lui semblera, puisqu’après tout, « Aucun auteur n’écrit le livre du lecteur, aucun lecteur ne lit le livre de l’auteur. Le point final, à la limite, peut leur être commun » (page 215).

Ce roman, c’est une distorsion du temps et une anomalie dans le catalogue si classique de la collection Blanche de Gallimard. Il était en lice pour le Renaudot ainsi que pour le Médicis et il a remporté le Goncourt 2020.

Ils en parlent aussi (attention au spoil éventuel) : Lire en buvant un café, Bookemissaire, Soizicet ses lectures, Melle Cup of Tea, Les lectures d’Antigone, Sin city, Les voyages de K, Le blog de Krol, Les Carpenter racontent, Vagabondage autour de soi, Mes belles lectures, Je me livre, Lire peu ou Proust, Rue des lettres, Le temps libre de Nath, Culture vsnews, Joëlle books, Sonia boulimique des livres, La parenthèse de Céline, TmbMLe chien critiqueLe Maki, The Cannibal lecteur, Lili au fil des pages, L’épaule d’Orion, Un château dans le 93, Les plaisirs de Marc Page, Les jolis mots de Clem, Chroniques de Ju la brindille, La bibliothèque de Céline, Mumu dans le bocage, Emi lit, Amicalement noir, Mémoires de livres, Anita et son bookclub, Au fil des livres, La petite rédactrice, Alex mot à mots, Ma passion les livres, 130 livres, Anniemots, La librairie d’Hélène, Sur la route de Jostein, L’œil noir, Carnet parisien, Manon lit aussi

29 réponses sur « L’anomalie, Hervé Le Tellier »

Bonjour les fans, c’était ma première rencontre avec H Le Tellier , ça décoiffe! et dé-cérébrale!
Lisez aussi « L’histoire du fils » j’ai adoré le style et la profondeur psychologique car le fils n’est pas celui qu’on pourrait croire ( à mon avis)!
Je vais me faire prêter « les impatientes »
A tantôt AmiralDenise

Aimé par 1 personne

[…] Pamolico, critiques romans, cinéma, séries, Lire en buvant un café, Bookemissaire, Soizicet ses lectures, Melle Cup of Tea, Les lectures d’Antigone, Sin city, Les voyages de K, Le blog de Krol, Les Carpenter racontent, Vagabondage autour de soi, Mes belles lectures, Je me livre, Lire peu ou Proust, Rue des lettres, Le temps libre de Nath, Culture vsnews, Joëlle books, Sonia boulimique des livres, La parenthèse de Céline, TmbM, Le chien critique, Le Maki, The Cannibal lecteur, Lili au fil des pages, L’épaule d’Orion, Un château dans le 93 […]

J'aime

Il y a de fortes chances ! Je viens de finir Thésée, sa vie nouvelle (dans le carré final également) et je ne suis pas (du tout) convaincue…
L’anomalie te plaira sûrement, il a un petit côté espiègle que tu apprécieras je pense 😉
Dévore Betty mais dévore-le lentement, savoure… j’espère qu’il va te plaire(mais je suis sûre que oui) 🙃

Aimé par 1 personne

Je vais te répondre de la même manière qu’à Jostein : c’est relativement secondaire. Le roman détonne et étonne, il fait sourire mais il n’innove pas à l’excès et parvient à relier éléments de science fiction (discrets, ne t’attends pas à voir débarquer des extraterrestres non plus) au (presque) banal du quotidien.
Bonne lecture prochaine dans tous les cas 😉

Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s