Catégories
Critiques littéraires

Les lettres d’Esther, Cécile Pivot

Cécile Pivot imagine une correspondance entre six personnages, chacun s’adressant à deux personnes de ce cercle. Tous ont répondu à l’annonce qu’Esther a fait paraître dans un journal : la libraire y proposait un atelier d’écriture où les lettres seraient à l’honneur. Entrecoupées de narration classique, ces missives rédigées à la première personne ont du relief, et l’auteure est parvenue à donner une voix et un style à chacun de ses protagonistes – Jean le riche homme d’affaires, Nicolas le chef étoilé, Juliette la boulangère dépressive, Jeanne la vieille dame qui a l’écologie à cœur, Samuel l’adolescent perdu et taciturne et Esther, la libraire qui regrette ses échanges écrits avec son père. Tous apportent un « quelque chose » au roman, mettent en lumière un sujet sociétal différent. Le deuil, la dépression post-partum, l’environnement, la vanité, la cupidité sont autant de thèmes qui préoccupent les héros des Lettres d’Esther. Ils s’ouvrent peu à peu les uns aux autres, s’apportent beaucoup, se découvrent mutuellement. Écrire est aussi un moyen pour eux de s’accepter, d’accepter leur vie et leurs échecs, de panser leurs plaies et d’en faire de simples cicatrices témoignant de leurs combats.

Touchant, plein de tendresse et d’un délicat engagement, ce roman épistolaire souffre parfois de quelques confusions dues au nombre de missives, mais la construction est plutôt réussie et aurait pu être bien plus brouillonne. Abordant des questions sérieuses avec beaucoup de douceur et une sensible bienveillance, Les lettres d’Esther marque le lecteur d’une empreinte légère et lumineuse.

Merci aux éditions Calmann Levy et à NetGalley pour cette lecture.

Ils en parlent aussi : Entre les mains de Belykhalil, Lili au fil des pages, Ma voix au chapitre, Valmyvoyou lit, A book is always a good idea, Des livres et Sharon, Librairie Histoires sans fin, Le blog d’une pipelette liseuse, Mumu dans le bocage, Ma toute petite culture, Christlbouquine, Les livres d’Eve, Les fringales littéraires

9 réponses sur « Les lettres d’Esther, Cécile Pivot »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s