Catégories
Romans étrangers

La chienne, Pilar Quintana

Damaris a l’âge des « femmes qui se dessèchent ». Mariée à Rogelio, un homme pas toujours tendre, elle vit dans un village colombien perdu en plein cœur de la jungle et désespère d’avoir jamais un enfant. Quand une voisine lui propose d’adopter un chiot dont la mère vient de mourir, Damaris s’empresse d’accepter et s’occupe de sa Chirli comme elle aurait materné un bébé, raillée par son mari, par sa cousine. En filigrane, les souvenirs et le passé de Damaris nous sont livrés, Pilar Quintana retraçant le destin de son héroïne banale et pas vraiment sympathique, peut-être comme un moyen d’exorciser sa propre histoire.

Le scénario de La chienne est très simple, la plume aussi. Le dépaysement est total et c’est ce qui donne une certaine saveur à ce roman aussi court qu’il n’est brut – tempête et arbres immenses, vagues déchaînées et falaises abruptes. Malheureusement, le lecteur ne parvient pas vraiment à s’attacher à cette femme aigrie et si loin de lui. Le comportement de Damaris laisse une certaine amertume sur la langue, comme si son attitude ambigüe, tantôt à la limite d’un sadisme provoqué par une frustration extrême, tantôt d’une mélancolie molle et envahissante, le faisait culpabiliser et le mettait face à ses contractions.

C’est en lisant l’histoire de l’auteure, Pilar Quintana, que le lecteur peut repenser La chienne d’une autre façon – comme une manière de retourner dans cette jungle qu’elle a fuie pour échapper à celui qui mettait sa vie en danger, comme une étape dans le processus de sa guérison.

Le parcours de l’auteure est retracé par Le point ici.

Merci aux éditions Calmann Levy et NetGalley pour cette lecture.

Ils en parlent aussi : L’art et l’être, Christlbouquine, Les métisseurs de mots, America Nostra, Libellule livresque, Les miscellanées d’Usva, Ma voix au chapitre, Mumu dans le bocage

4 réponses sur « La chienne, Pilar Quintana »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s