Catégories
Critiques, cinéma étranger

Un amour coupable (Matthias et Maxime, Xavier Dolan)

Matt, Max, Sharrif, Brass, Frank et Rivette sont amis depuis toujours. Ils se connaissent par cœur, se taquinent sans cesse, se battent parfois, mais sont toujours proches les uns des autres. Sauf que Max a décidé de partir, partir à l’aventure loin de Montréal, partir loin de sa mère si dure à vivre qu’il aime pourtant, partir pour s’enrichir, partir en Australie. La sœur de Rivette (insupportable et plutôt mal jouée) étudie dans une école de cinéma et exige des amis de son frère que deux d’entre eux l’aident dans son projet. Max accepte tout de suite, Matt y sera contraint par un pari. Les deux amis ignorent qu’ils ne devront jouer qu’une scène. Un baiser. Ensuite, plus rien n’est pareil. L’ellipse de Xavier Dolan n’empêche pas le spectateur de percevoir le malaise ambiant, la tension qui électrise l’air, le changement d’atmosphère. Exit le film de copains. L’amour, ou plutôt le trouble amoureux s’est insinué chez l’un et l’autre. Les deux hommes sont à la fois eux-mêmes et différents, cette proximité nouvelle les ayant transformés sans que la bande ou leur famille respective ne comprenne cette distance, l’orage qui plane.

Les acteurs sont au sommet de leur art. Dolan est à la fois d’un côté et de l’autre de la caméra et il excelle dans les deux rôles. Son jeu est d’une justesse incroyable, et Gabriel D’Almeida Freitas (Matt) n’a rien à lui envier. Matthias et Maxime est aussi l’occasion de renouer avec Anne Dorval, la « mommy » de toujours, alcoolique et invivable mais touchante – quoique. Même si là n’est pas le sujet, le spectateur perçoit une nouvelle fois cette tension entre mère et fils, cette toxicité qui se dégage d’une relation filiale ingérable.

De la finesse, beaucoup de pudeur, et un malaise presque palpable, voilà ce qui caractérise ce film. L’amitié entre ces jeunes sonne vraie, les gausseries des uns envers les autres sont parfois acerbes mais semblent toujours venir des tripes. Les sentiments sont dépeints avec beaucoup de subtilité, d’intelligence.

Après Ma vie avec John F. Donovan, moins caractéristique du style dolanien si esthétique, nous le retrouvons avec délice. Des gros-plans, de l’ombre et de la lumière, de la transparence, des superpositions de matières, voilà ce que l’on aime chez ce réalisateur surdoué. La caméra est à la fois nerveuse puis calme, livrant tantôt des plans accélérés tantôt des plans apaisés, presque statiques, pour finalement effectuer de jolis travellings. Du flou, du net, du visible et du devinable, des plans de loin, caché derrière un rideau, tout cela forme un ensemble brillant, à la fois aérien et sentimental, éthéré et terre à terre, souligné par une bande-son tantôt entraînante tantôt mélancolique. Morceaux de piano (partitions originales composées par Jean-Michel Blais, voisin du réalisateur) côtoient compositions d’Arcade Fire, voix de Britney Spears ou encore d’Amir. Inimitable, le cinéma de Dolan a cette poésie audacieuse et novatrice que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.

La bande-annonce ici 🙂

Ils en parlent aussi : Et pourquoi pas, Avis 2 femmes, Jean Claude Prinz, Animal lecteur, Regard caméra, Le ciné philosophe, Mes articles en vrac, Bicyclette à encre, Book, flix and chill, MHF le blog, Confitures et cinéma, Au ciné ce soir, Mon petit carnet de curiosités, En veille, Claire (se) livre, Culture aux trousses, Boulevard du cinéma, Jipéhel, On se fait un ciné, La tête en claire, Cornelia

8 réponses sur « Un amour coupable (Matthias et Maxime, Xavier Dolan) »

« Ma vie avec John F. Donovan », je viens de le voir et j’ai adoré. Le cinéma de Dolan m’a toujours touché. C’est un des plus grands réalisateurs. Il a un style. Son dernier film a tout pour me plaire. La question du rapport mère/fils est toujours présente chez lui. Un peu comme James Gray qui lui penche du côté de la relation père/fils. Ta chronique est belle. Excellent weekend Cécile 😉

Aimé par 1 personne

Répondre à La culture dans tous ses états Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s