Catégories
Critiques littéraires Littérature étrangère

Attention, « polar déjanté » (Coup de vent, Mark Haskell Smith)

Ce roman, qualifié par Télérama de « polar déjanté » est en effet complètement loufoque, drôle et décalé. Bien construit, le récit alterne les points de vue : tantôt c’est Neal qui voit la scène, tantôt Bryan, Seo-yun ou Piet. Ces quatre personnages gravitent autour du monde de la finance, le premier étant chargé de retrouver le fuyard, le jeune loup de Wall Street qui s’est fait la malle, assisté de son ancienne collègue et d’un local débrouillard, petit mais féroce. Le roman s’ouvre alors que Neal est en mer, sur un bateau qui prend à moitié l’eau, sans moyen de subsistance. Il ne peut ni boire, ni manger, et ne trouve comme solution que de brûler un sac plein de billets de banque pour alerter un voilier qui passe… Voilà qui suffit à éveiller notre curiosité !

On rit beaucoup en lisant ce polar. Les personnages se retrouvent bien souvent dans des situations grotesques et leurs mésaventures entraînent le lecteur dans leur sillage. Nous suivons donc avec plaisir leurs péripéties. Malgré tout, avec une telle maîtrise du schéma narratif et du comique, on regrette que l’auteur ait créé des personnages si peu attachants et profonds – d’un autre côté, peut-être vaut-il mieux éviter de trop s’attacher, ne sait-on jamais, il pourrait leur arriver quelque chose de fâcheux… Les hommes semblent tous calqués sur le stéréotype par excellence du mâle américain : un peu goujat, qui ne pense qu’à sauter sur tout ce qui bouge et à se prélasser sur un confortable matelas d’argent. Même Neal, gay, est très caricatural. Certes, on rit de bon cœur à la lecture de ces clichés et des situations dans lesquelles ils poussent les protagonistes, mais on aurait souhaité plus d’épaisseur. Les femmes s’en sortent mieux : Seo-yun et Chloë ont un caractère moins prévisible et plus instable.

Un bon roman qui sort de l’ordinaire, dommage donc que Mark Haskell Smith n’ait pas tiré parti de son talent jusqu’au bout.

En contribuant à enrichir aVoir-aLire, les éditions Gallmeister ont également contribué à enrichir ce blog 🙂

Ils en parlent aussi : Cunéipage, Hannibal le lecteur, Librairie Flagey, Light and smell

17 réponses sur « Attention, « polar déjanté » (Coup de vent, Mark Haskell Smith) »

Moi non plus je ne suis pas très polar habituellement mais celui-ci détonne vraiment. Disons qu’il a choisi de se moquer de ses personnages et de la société en prenant le lecteur à témoin, et c’est sans doute pour cela que ses protagonistes sont autant stéréotypés…

Aimé par 1 personne

J’ai un peu plus accroché que toi même si c’est vrai que j’aurais aimé peut-être ressentir plus d’attachement aux personnages. Mais j’ai adoré lé côté décalé de certaines situations et de la personnalité de Seo-yun, un vrai paradoxe cette femme 🙂
Merci de m’avoir citée.

Aimé par 1 personne

C’est vrai que Gallmeister est généralement gage de qualité… j’en viens à me demander si caricaturer autant les personnages n’est pas une stratégie narrative pour que le lecteur puisse s’amuser de ce qui leur arrive. En tout cas on passe un bon moment malgré tout 😉

J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s