Catégories
Romans français

Un polar addictif (Sang famille, Michel Bussi)

On a Sang famille en main, on ne le lâche pas. Une île anglo-normande imaginaire et glauque sous couvert d’être un paradis, une secrétaire mutine, un garde-champêtre obstiné, un journaliste talentueux, et surtout un ado, celui autour de qui tout tourne. Il se retrouve sur l’île avec une motivation bien précise, et ses attentes seront plus que comblées. Colin est orphelin, persuadé du contraire, alors il endure les longues heures de voile imposées par son camp de vacances parce que comme ça, il est à Mornesey, là où tout a commencé.

L’impression que le récit se met à stagner, au milieu du roman, ne dure que peu de pages et c’est, malgré tout, un polar prenant comme on les aime. Peu de répit, du rythme, une alternance de points de vue pour de meilleurs rebondissements. On retrouve le Bussi qu’on aime, celui des débuts, celui d’Un avion sans elle et des Nymphéas Noirs (les deux meilleurs d’après moi), avant sa légère baisse de régime – quoi de plus normal, après tout, puisque ce dernier de ses romans est, en réalité, le premier ? Il y a un peu de Maman a tort aussi, dans ce livre, peut-être à travers cette quête désespérée d’identité, cette recherche menant le héros à fouiller ses souvenirs embrumés. Là aussi, la mémoire joue un rôle central dans le dénouement, mais l’histoire est, d’après moi, mieux huilée, et le roman se lit d’une traite.

Une réponse sur « Un polar addictif (Sang famille, Michel Bussi) »

Répondre à lebouquinivre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s