Souvenirs d’enfance (Neverland, Timothée de Fombelle)

Un retour en enfance, voilà ce que nous propose cet auteur plus habitué à voir ses histoires dans les rayons jeunesse que côtoyant les livres de la rentrée littéraire. Sa plume légère et éthérée que nous aimons tant, donnant à la fois un ton poétique et profond à Neverland, est ce pourquoi nous achevons ses quelques pages. Ne vous attendez pas à être plongés dans une aventure rocambolesque, mêlant amour et danger, à l’image de celles auxquelles il nous a habitués. Non, seul le style ici est le même, et cette volonté de transmettre et de faire voyager dans ses propres réminiscences. Pas d’aventure extraordinaire – ou plutôt si, celle d’un adulte recherchant ce qui l’a fait basculer de l’enfance à ce monde trop dur – mais plutôt des souvenirs, et dans ces souvenirs, qui sont supposément ceux de l’écrivain, chacun s’y retrouve et c’est avec un petit sourire nostalgique aux lèvres que nous refermons ce livre si nous n’en attendions pas une épopée merveilleuse et des personnages plus intrigants les uns que les autres. Se laisser emporter par ses mots pour le laisser « nous raconter comment il était minot », voilà que faire pour percer le secret de ce livre. Un petit délice, comme un mistral-gagnant, à laisser fondre sous la langue.

Un commentaire sur “Souvenirs d’enfance (Neverland, Timothée de Fombelle)

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :